[Total : 9    Moyenne : 4.7/5]

Souvent considérées comme de mauvaises herbes invasives, on souhaite souvent se débarrasser des orties biologique qui poussent dans notre jardin. Piquante, irritante… L’ortie biologique a mauvaise réputation. Pourtant, elle a de nombreuses vertus insoupçonnées sur la santé. Alors avant de désherber votre jardin, suivez le guide !

L’ortie biologique, une mauvaise herbe pas si mauvaise ?
On a tous un jour eu la mauvaise surprise de se piquer le bras ou la jambe avec une feuille d’ortie. Les feuilles dentelées de l’ortie biologique contiennent en effet un venin très urticant pour la peau. Démangeaisons, brûlures, boutons… Des symptômes très désagréables qui donnent à cette plante si mauvaise réputation.

Pourtant, ce venin participe grandement à l’action bienfaitrice de cette plante dont on souhaite se débarrasser à tort. L’ortie biologique est l’allié de votre corps, de votre peau mais aussi de vos cheveux.

L’ortie biologique est une plante aux vertus insoupçonnées

Votre allié santé
Et oui, vous ne l’imaginiez peut-être pas, mais l’ortie biologique est une plante remplie de vertus pour votre bien-être. Des études ont par exemple prouvé que consommer de l’ortie biologique permettait de diminuer de 75% la prise de médicaments anti-inflammatoires. Plutôt incroyable, non ? Mais ce n’est pas son seul pouvoir.

Diurétique, elle va stimuler les fonctions rénales et ainsi réduire les risques de calculs urinaires. En améliorant l’irrigation des reins et de la vessie, elle va renforcer tous le système urinaire et rénal.

L’ortie biologique a également une action dépurative et calmante reconnue. Appliquée en cataplasme sur les zones concernées, elle aide notamment à réduire les problèmes d’acné, les boutons de fièvre ou encore les inflammations cutanées telles que l’eczéma. Elle calmera également les douleurs articulaires.

En plus de ses vertus santé, l’ortie biologique sera votre allié beauté. En effet, son pouvoir détoxifiant et drainant aide à lutter contre la cellulite et favorise l’élimination des toxines. Elle est également beaucoup utilisée pour renforcer les ongles et les cheveux. Appliquée en cataplasme, elle restaurera par exemple l’équilibre de votre cuir chevelu en cas de cheveux gras ou de cuir chevelu irrité.

En outre, l’ortie biologique constitue un excellent complément alimentaire grâce à sa forte teneur en vitamines, calcium, potassium, phosphore et magnésium. Elle est un très bon antioxydant, et permet également de lutter contre l’anémie grâce au fer qu’elle contient.

L'ortie bio fraîche ou séchée est une source intarissable de bienfaits

L’ortie bio fraîche ou séchée est une source intarissable de bienfaits

Elle posséderait aussi des vertus anti-allergènes. Une plante multifacette, donc, qui agit sur un grand nombre de maux.

L’ortie biologique a une action bénéfique sur un grand nombre de problèmes

Comment utiliser l’ortie biologique ?
On le sait, les feuilles d’orties biologique sont très irritantes pour la peau. Il est de ce fait déconseillé d’utiliser la plante telle quelle. En revanche, l’ortie biologique peut se consommer en poudre, en infusion, en décoction… On peut même directement l’ingérer !

Il est possible d’utilise la poudre d’ortie biologique par voie interne, dans des gélules à ingérer. Par voie externe, mélanger la poudre avec de l’eau permettra de réaliser un cataplasme à laisser agir une trentaine de minutes. Pour cumuler les vertus, pourquoi ne pas ajouter de la poudre d’argile verte dans votre cataplasme ?

L’ortie biologique se consomme également en infusion. Pour se faire, il suffit de faire infuser les feuilles, fraîches ou séchées, dans de l’eau bouillante durant une dizaine de minutes.

Si on ne pense pas forcément à cette option, on peut aussi directement les manger en tant que légume. Il faut savoir qu’une fois chauffées, les feuilles d’ortie biologique perdent leur pouvoir irritant. Vous pouvez donc les manger en soupe, par exemple. Et pour ne rien gâcher, la recette de la soupe d’ortie biologique est on ne peut plus simple.

Recette de la soupe d’ortie biologique

Plongez deux poignées de feuilles d’ortie biologique dans un quart de litre d’eau, puis couvrez jusqu’à ébullition. Une fois que l’eau bout, laissez cuire les feuilles durant une dizaine de minutes puis mixez le tout. Vous pouvez y ajouter un oignon ou une échalote, ainsi qu’une gousse d’ail et un peu de beurre. Vous pouvez également ajouter des épices au mélange, en fonction de vos goûts.

Les feuilles d’ortie biologique se consomment en infusion, en cataplasme, en décoction ou encore en poudre

Comment la cueillir sans se piquer ?
Pour bénéficier des vertus de l’ortie biologique, il faut d’abord s’en procurer. Le mieux (et souvent le plus simple) est d’aller la récolter directement dans son jardin ou aux abords d’un champs. Mais comment cueillir les orties biologique sans risquer de se piquer ?

Mettre des gants semble être une bonne solution. A défaut, il existe des astuces simples pour éviter tous risques. D’abord, il faut savoir que le duvet contenant le venin, situé au niveau des feuilles, est dirigé vers le haut. Veillez donc à prendre les feuilles vers le bas, au niveau de la racine. Manipulez toujours la plante de haut en bas.

Même en prenant toutes les précautions nécessaires, et parfois même en portant des gants, il arrive de se piquer. Pas de panique : quelques gouttes de vinaigre appliquées sur les piqûres d’orties biologique aident à soulager l’effet urticant des feuilles.

Il existe plusieurs astuces pour manipuler l’ortie biologique sans se piquer

On l’a vu, l’ortie biologique est loin d’honorer sa réputation d’herbe indésirable. Plante aux actions bienfaisantes, elle peut être utilisée de multiples manières. Ainsi, chacun peut trouver l’utilisation qui lui convient le mieux, afin de profiter de ses vertus incroyables sur la santé. Alors plutôt que de vous en débarrasser, pourquoi ne pas voir l’ortie biologique comme votre allié santé ?


[Total : 21    Moyenne : 2.5/5]

Mal-aimée à cause de son pouvoir urticant, l’ortie biologique est pourtant l’une des plantes médicinales les plus efficaces connues. En thé, c’est une arme de choix pour combattre les effets indésirables de l’hiver, pour notre santé générale comme pour le bien-être de nos cheveux. Qui s’y frotte… s’y soigne.

Les malheureuses orties biologique n’ont jamais vraiment eu la côte : il faut dire que ces squatteuses invasives et très urticantes n’ont rien de très glamour. Ou du moins, c’est ce qu’on pensait. Car en réalité, les orties biologique sont reconnues comme faisant partie des plantes médicinales les plus utiles et les plus efficaces. Leurs feuilles sont fréquemment utilisées pour des solutions toniques, diurétiques, dépuratives, détoxifiantes ou anti-inflammatoires, mais elles ont encore bien des propriétés. Cette plante aux mille vertus est l’un des produits phare des herboristes, et la médecine holistique ne jure plus que par la reine des mauvaises herbes. En thé, elle permet de booster votre système pour résister à la chute des températures, mais elle peut également servir de soin pour revitaliser vos cheveux et protéger la fibre capillaire des dégâts causés par le froid. Voici la recette de ce remède de grand-mère miraculeux pour combattre les petits aléas de l’hiver en toute simplicité.

Une infusion naturelle d'orties bio pour lutter contre les baisses de régime...

Une infusion naturelle d’orties bio pour lutter contre les baisses de régime…

L’ortie : une plante mal-aimée aux mille vertus médicinales

Les orties biologique sont très riches en potassium, en magnésium et en chlorophylle, ainsi qu’en vitamines A, B et C. Les feuilles de cette herbacée sont également une incroyable source de fer : c’est en fait un complément alimentaire naturel parfait. Le docteur Latham Thomas, conseiller holistique de santé et fondateur du Tender Shoot Wellness (un blog dédié à la médecine holistique, au yoga et aux bienfaits des plantes), conseille d’ailleurs aux femmes d’en consommer quotidiennement, en prenant des gélules, en saupoudrant des feuilles séchées sur leurs salades ou en infusion. C’est idéal en cas de “baisse de régime”, et donc particulièrement indiqué au moment de l’hiver : une petite cure d’orties biologique vous permettra de refaire le plein de minéraux et de vitamines pour affronter cette éprouvante période de l’année.
Pour consommer des orties biologique sous forme de thé, il vous suffit d’avoir des feuilles séchées d’orties biologique, qu’on peut facilement trouver dans des magasins bio, des pharmacies et Internet. Vous pouvez également les ramasser fraîches, mais dans ce cas-là, rincez-les bien et laissez-les 15 min dans l’eau bouillante. Jetez deux cuillères à soupe rases de feuilles séchées dans de l’eau bouillante, en ajoutant par exemple quelques feuilles de sauge ou de lavande pour parfumer. Laissez infuser pendant 3 à 5 min, puis dégustez. Le thé devrait être vert translucide, et avoir un goût d’herbe assez prononcé.

…Et un soin protecteur et revitalisant pour aider vos cheveux à survivre cet hiver

L’ortie biologique fait aussi de véritable miracle sur notre crinière rendue cassante et terne par le froid. L’ortie biologique contient en fait de la méthionine et de la cystéine, des protéines présentes dans la kératine des cheveux. qui leur apportent force et élasticité. L’ortie biologique aide donc à renforcer les cheveux fragilisés et à leur rendre leur force et leur souplesse. De plus, les vitamines B que contiennent les orties biologique favorisent la croissance des cheveux, le fer sert d’antichute et le zinc contenu dans les feuilles aide à rééquilibrer les sécrétions de sébum, pour lutter contre les racines qui graissent trop vite. Ce soin multi-action complètement naturel vaut donc le détour, et il est tout simple à réaliser.
Réservez un peu de votre thé à l’ortie biologique pour l’utiliser sur vos cheveux, et ajoutez-y quelques gouttes de votre huile essentielle préférée, comme la menthe poivrée, afin de mieux le conserver. Versez le mélange dans une petite bouteille à l’aide d’un entonnoir : vous pouvez garder la mixture pendant 6 mois si vous la laissez bien au frigo.
Lorsque vous l’utilisez, appliquez deux à trois noisettes sur cheveux mouillés, juste avant de mettre votre shampoing. Peignez-vous pour que le liquide se répartisse harmonieusement sur vos longueurs, et massez-vous le cuir chevelu pendant une minute pour que le soin pénètre bien. Rincez, puis lavez-vous les cheveux comme vous en avez l’habitude.
Vous pouvez utiliser ce soin une fois par semaine pour garder des cheveux doux, forts et brillants, ainsi qu’un cuir chevelu purifié.


[Total : 13    Moyenne : 2.8/5]

L’ortie biologique piquante, Urtica dioica, est une herbe que tout le monde devrait connaître.

L’ortie biologique est une herbe commune. Elle n’est peut-être pas exotique ni sexy, mais ses bienfaits dépassent facilement ceux des « super aliments » se trouvant sur le marché. L’ortie biologique est une des plantes les plus nutritives sur terre. Elle est la source végétale la plus concentrée en fer et en chlorophylle. En plus, elle est riche en protéines, sélénium, magnésium, potassium, calcium, vitamines A, C, D, K et la plupart des B.

Une fois cuite ou séchée, le « piquant » disparaît et la plante est propre à la consommation.
Malgré tous ses attributs nutritionnels, le premier contact avec cette plante peut se révéler irritant. Son nom lui vient d’un mot anglo-saxon qui signifie aiguille et qui fait référence au duvet fin de petits poils qui couvre la feuille et la tige. Quand notre peau s’y frotte, ces petits poils injectent une substance chimique qui cause des rougeurs, des brûlures et des ampoules.

Une fois cuite ou séchée, le « piquant » disparaît et la plante est propre à la consommation. Pourtant, dans l’ancienne Égypte, les herboristes piquaient délibérément la peau avec les aiguilles pour traiter l’arthrite.

L’ortie est une des plantes les plus nutritives sur terre. Elle est la source végétale la plus concentrée en fer et en chlorophylle

L’ortie est une des plantes les plus nutritives sur terre. Elle est la source végétale la plus concentrée en fer et en chlorophylle

Pour l’énergie

La majorité des gens peuvent utiliser l’ortie biologique, mais elle est spécialement recommandée pour ceux qui se sentent faibles ou en manque d’énergie. Elle a longtemps été utilisée pour traiter l’anémie. De nos jours, les herboristes la recommandent dans les cas de débalancement endocrinien tels que l’hypothyroïdie ou la fatigue surrénale.

L’ortie biologique est utilisée pour améliorer la fertilité et peut également être utilisée par les femmes enceintes et celles qui allaitent. Dans son livre Wise Woman Herbal for the Childbearing Year, l’herboriste Susun Weed recommande aux femmes enceintes de remplacer leur tasse de café matinale par une décoction d’ortie. Une décoction est un thé concentré qui infuse longtemps. Une décoction d’ortie biologique a une couleur noir-verdâtre opaque.

Mme Weed dit que l’ortie biologique nourrit la mère et le fœtus, tonifie l’utérus et diminue les douleurs lors de l’accouchement, prévient les hémorragies et améliore la qualité ainsi que la quantité du lait maternel.

Riche en minéraux, l’ortie biologique est aussi utilisée pour renforcer les cheveux, les dents et les ongles ; elle peut aussi aider à guérir les os brisés.

Pour la détoxication

L’ortie biologique est une des premières plantes qui pousse au printemps et est traditionnellement ingérée comme tonique printanier pour sa capacité à désintoxiquer des aliments riches et des habitudes sédentaires qui prévalent souvent pendant les mois d’hiver.

L’ortie biologique peut vous reconstruire et vous purifier. Elle a un effet laxatif doux et aide le corps à se débarrasser des toxines accumulées dans le sang et dans les organes d’élimination, spécifiquement dans les reins.

Traditionnellement, l’ortie biologique était prescrite pour les infections urinaires, les pierres aux reins et la goutte. Certains affirment même qu’elle leur a permis de cesser leurs traitements de dialyse rénale. L’ortie biologique est un diurétique efficace, alors vous pouvez vous attendre à uriner plus fréquemment si vous en prenez de façon régulière.

L’ortie biologique est aussi bénéfique pour les poumons. Elle soulage la toux et l’asthme, aide à expectorer et est utilisée pour réduire ou éliminer les symptômes d’allergie saisonnière. L’ortie biologique est utilisée comme topique pour les problèmes de peau, particulièrement contre d’eczéma.

Utilisation

Certaines herbes poussent n’importe où, mais l’ortie biologique est pointilleuse. Elle a besoin d’un endroit riche en nutriments, d’un sol humide, alors elle se retrouve souvent dans les lieux humides, près des marécages ou sur les systèmes sceptiques.

Selon l’herboriste Michael Moore, l’ortie biologique abonde près des décharges chimiques qui s’écoulent des grandes entreprises agricoles, mais ne ramassez pas cette plante pour la consommation ou l’usage médical. Dans son livre Medicinal Plants of the Pacific West, M.Moore lance un avertissement concernant le fait que les plantes poussant près des fossés d’irrigation peuvent accumuler des nitrates inorganiques et des métaux lourds.

« Comme les mêmes substituts composites de métaux lourds se forment dans nos tissus puisque nous en ingérons les feuilles, il faut éviter les grandes entreprises agricoles et les zones industrielles », écrit M. Moore.

Si vous avez une parcelle d’ortie biologique qui pousse près de chez vous et loin des produits chimiques issus de la production agricole, vous pouvez faire cuire cette verdure comme substitut sauvage aux épinards. Assurez-vous de les cueillir avant la floraison (les feuilles sont plus tendres) et portez une paire de gants épais pour éviter de vous piquer.

Si vous n’avez pas accès à des plantes fraîches, utilisez la forme déshydratée pour faire un thé ou une infusion. Elle n’est pas chère et est facile à trouver. Achetez-la en vrac ou en sachets. Elle a un goût distinct de verdure et de terre avec des accents d’algues et de chocolat.

Si vous utilisez l’ortie biologique pour traiter des problèmes de santé spécifiques, consultez un herboriste qualifié pour connaître le dosage approprié et soyez patient. L’ortie biologique est une plante à action lente. Alors, cela peut prendre plusieurs semaines ou même des mois de consommation avant que vous ne voyiez une différence dans votre condition.

Faits rigolos sur l’ortie biologique

Selon la légende, le grand sage tibétain Milarepa se nourrissait exclusivement d’ortie biologique pendant ses décennies de solitude et de pratique de la méditation. C’est pourquoi on le représente avec des cheveux verts et une peau verte (probablement à cause de toute la chlorophylle).

Comme le chanvre et le lin, l’ortie biologique fut un jour la source principale de fibre pour les tissus et le cordage. Si vous êtes piqués par l’ortie biologique, d’autres herbes sauvages sont traditionnellement utilisées pour soulager la douleur. Appliquez le jus de feuilles d’oseille crépue fraîchement pressées ou le jus de feuilles d’impatiente du cap sur la zone affectée.

La racine d’ortie biologique a des propriétés spéciales qui lui sont propres. L’extrait de racine d’ortie biologique s’est avéré efficace lors d’essais cliniques pour traiter l’augmentation de la prostate. Combinée avec l’extrait de baies de Serenoa repens (une espèce de palmier nain), l’ortie biologique a démontré qu’elle est aussi efficace pour soulager les symptômes d’inflammation de la prostate que les médicaments de prescription comme le finasteride, et ce, sans effets secondaires.


[Total : 3    Moyenne : 4.7/5]

Si nous sommes nombreux à regarder d’un mauvais œil les orties envahir nos jardins, des Mellois entretiennent avec elles des rapports bien plus sereins.

Melle et les orties, c’est une vieille histoire d’amour qui a pris de l’ampleur le jour où, en 2007, le jardinier rebelle Gilles Clément a décidé d’en faire un élément de résistance. Ils ont été nombreux à s’opposer à la décision gouvernementale d’en interdire la fabrication et la distribution.

Un fortifiant

« Nous avions dans ce parc une grande prairie d’orties, se souvient Jean-Pierre Denis,responsable des espaces verts de la Ville. En 2007, en pleine guerre de l’ortie, Gilles Clément a voulu transformer cette partie du parc en jardin d’eau et d’orties ». Gilles Clément a dessiné le jardin avec ses allées et ses passerelles ainsi que le filtre à purin.
C’est le Chef-Boutonnais Max Quiard qui a réalisé les rambardes métalliques et le filtre. Emboîtant le pas à Gilles Clément, la Ville prenait la décision de fabriquer et de distribuer gratuitement un purin d’ortie 100 % mellois. « Le purin d’ortie est un fortifiant, c’est ni un désherbant ni un engrais. Les plantes potagères viennent fréquemment de l’étranger, comme la tomate sud américaine, elles ne sont pas toujours totalement adaptées à nos sols. Le purin d’ortie leur apporte des éléments qui leur manquent. Ça les rend plus fortes et donc plus résistantes aux maladies. »

La feuille d'ortie bio aux milles vertus

La feuille d’ortie bio aux milles vertus

Il s’utilise donc une fois que la plante a débuté sa croissance, il est également bon pour le sol en apportant des nutriments à toute la faune et la flore microscopiques du sol, il le rend plus fertile.
Malgré son aspect urticant, l’ortie est une sorte de produit miracle. C’est gratuit et ça donne une bien meilleure santé à toutes les plantes du jardin. « La recette est simple, on prend un kilo d’orties pour 10 litres d’eau. Il faut ensuite remuer ce mélange chaque jour. C’est une fermentation, des bactéries digèrent l’ortie. A la surface se forme une sorte de mousse blanche, signe que les bactéries sont au travail. »
Quand cette mousse n’apparaît plus, il faut filtrer le mélange pour le débarrasser des matières les plus solides. Reste alors le purin d’ortie. Les matières entraîneraient une putréfaction et les odeurs qui vont avec. Stocké dans des bidons, en évitant de les laisser en plein soleil, le purin peut-être conservé pendant deux ans.
La municipalité a édité une plaquette indiquant la recette. « Je vois que depuis 2007, de nombreux Mellois se sont mis à fabriquer leur propre purin. Ils venaient au départ récupérer le nôtre mais nous limitons les quantités ». Bien souvent des personnes qui ne connaissaient pas l’existence du purin avant sa mise en lumière par Gilles Clément. La Ville en fabrique chaque année 300 à 400 litres, à la fin du mois de mai.


[Total : 2    Moyenne : 3.5/5]

L’ortie est d’abord un excellent aliment, riche en fer et vitamines A et C. Ses feuilles peuvent se consommer fraîches ou séchées, en tisane, en soupe, mais aussi cuites comme des légumes.

Un brasseur de Nettancourt (Meuse) en a même fait une bière ! C’est un aliment également intéressant en agriculture, pour nourrir les bovins. « L’ortie bio peut remplacer le soja pour l’apport en protéines. Nous allons d’ailleurs le tester dans plusieurs exploitations, en évaluant l’impact sur la qualité du lait », explique-t-on à l’ENSAIA.

Connu comme engrais et répulsif contre les acariens et les pucerons, le purin d’ortie bio va également faire l’objet d’un essai de traitement en plein champ qui sera réalisé en Meuse, à l’automne prochain. Par ailleurs, les racines de la plante renferment des molécules intéressantes pour la pharmacie et la cosmétique.

TOUT EST BON DANS L’ORTIE BIO

TOUT EST BON DANS L’ORTIE BIO

Depuis l’antiquité, on connaît les propriétés antidiarrhéiques et diurétiques de l’ortie bio. On sait aujourd’hui que certaines de ses molécules peuvent s’utiliser contre la chute des cheveux et pour le traitement de l’hypertrophie bénigne de la prostate.

Bref, rien ne se perd dans l’ortie, et « l’idée du projet Newfibre est bien de valoriser cette plante dans son ensemble, y compris les déchets qui pourront être méthanisés à la ferme de la Bouzule », insiste Michel Fick.


[Total : 5    Moyenne : 2.6/5]

Un gros avantage quand on connaît ses nombreux bienfaits santé de l’ortie bio antioxydant naturel puissant.

Rincez vos cheveux à l’ortie

Cheveux ternes, fatigués… Redonnez-leur un coup de jeune en les rinçant à l’ortie !

Mode d’emploi : Faire infuser 2 poignées de feuilles d’orties dans une tasse d’eau bouillante pendant 10 minutes. Filtrer l’eau et l’utiliser lors du dernier rinçage du shampoing.

A savoir : Cette même préparation peut être utilisée en massage du cuir chevelu pour favoriser la repousse ou limiter la chute des cheveux.

L'ortie bio est excellente pour le soin de vos cheveux

L’ortie bio est excellente pour le soin de vos cheveux

Des cataplasmes pour soigner les rhumatismes

Une des premières vertus connues de l’ortie est de soulager les douleurs rhumatismales. Aujourd’hui encore, c’est une des plantes anti-inflammatoires phares des traitements naturels.

Mode d’emploi : Appliquer les feuilles d’orties fraîches sur les parties douloureuses pendant 30 secondes, tous les jours. La sensation n’est pas agréable mais c’est efficace pour réduire les douleurs.

A noter : Mettez des gants pour éviter de vous piquer les mains avec les orties fraîches. En cas de piqûres, appliquez immédiatement du suc de pissenlit, des feuilles de plantain (en frottant) ou du vinaigre blanc.

Du jus d’ortie contre la fatigue

Vous êtes fatigué en ce moment ? Prenez de l’ortie ! Riche en vitamine C et en fer, cette plante est conseillée en cas de fatigue physique et/ou intellectuelle qu’elle soit passagère ou durable. En retrouvant de l’énergie et en stimulant nos défenses immunitaires, l’ortie aide à repartir du bon pied !

Mode d’emploi : Infusion : Faire infuser 3 cuillères à soupe de feuilles séchées d’ortie dans 50cl d’eau bouillante pendant 10 minutes. Boire 4 à 6 tasses par jour ou gélules de poudre d’ortie dosées à 500 mg : 3 à 6 par jour ou extrait sec d’ortie 250 mg : 2 ou 3 fois par jour ou teinture-mère : 30 à 50 gouttes dans un verre d’eau, 3 à 6 fois par jour.

A noter : Le jus d’ortie (souvent comparé au jus d’épinards pour sa teneur en fer) est particulièrement recommandé en cas d’anémie et de fatigue. Il suffit de mixer les feuilles fraîches, d’en filtrer le jus et d’en boire 15ml, 3 fois par semaine.

L’ortie est diurétique

Les feuilles d’orties sont diurétiques. Elles sont ainsi utiles et recommandées pour augmenter le volume des urines et drainer les voies urinaires en cas d’infection ou pour prévenir la formation de calculs urinaires.

Mode d’emploi : Mettre 1 à 2 poignées de feuilles fraîches dans un litre d’eau. Infuser 10 minutes et filtrer. Boire 3 à 4 tasses par jour (maximum 1 litre), pendant 3 semaines.

Pour éviter le rhume des foins !

Tous les ans, c’est la même chose ! Avec le retour des beaux jours, c’est le retour du rhume des foins. Pour prévenir ou calmer cette désagréable allergie saisonnière, essayez l’ortie !

Mode d’emploi : Faire infuser 3 cuillères à soupe de feuilles séchées d’ortie dans 50cl d’eau bouillante pendant 10 minutes. Boire 3 à 4 tasses par jour pendant environ 3

En cas de peau grasse

Parce qu’elle est alcalinisante et drainante, l’ortie est une plante à privilégier quand on a la peau grasse… et ce qui va avec (imperfections, acné…).

Mode d’emploi : Faire bouillir des feuilles d’orties fraîches. Essorer et laisser refroidir. Broyer et appliquer sur la peau en cataplasme deux fois par semaine. Et boire 1 tasse de tisane d’ortie, 3 fois par jour (infuser 1 cuillère à soupe de feuilles séchées d’ortie dans 1 litre d’eau bouillante pendant 10 minutes).

Une cure d’orties au printemps et à l’automne !

L’hiver est une épreuve pour l’organisme ! Pour le détoxifier et attaquer les beaux jours en pleine forme, rien de mieux que l’ortie !

Mode d’emploi : Infusion : Faire infuser 3 cuillères à soupe de feuilles séchées d’ortie dans 50cl d’eau bouillante pendant 10 minutes. Boire 3 à 4 tasses par jour pendant environ 3 semaines, en commençant par exemple par 1 à jeun le matin.

Ortie : les contre-indications

Il est important de savoir que l’ortie ne peut pas être utilisée par tous le monde. Elle est ainsi contre-indiquée aux personnes souffrant de problèmes cardiaques ou rénaux, avec ou sans formation d’œdèmes (gonflements), aux femmes enceintes ou allaitantes et est déconseillée chez les enfants de moins de 12 ans. Il est par ailleurs recommandé aux personnes prenant des compléments de fer d’espacer leur prise s’ils prennent aussi de l’ortie (ses tanins pouvant diminuer l’absorption).

Des effets indésirables ? La prise d’ortie entraîne rarement des effets indésirables. Parmi ceux qui ont déjà été constatés, citons : les nausées, diarrhées, ballonnements et allergie de la peau. La racine peut aussi provoquer des troubles de l’érection chez les hommes.

Où trouver l’ortie ?

On peut utiliser l’ortie sous différentes formes pour se soigner. Mais où la trouver ?
– Fraîche : l’ortie n’est pas vendue fraîche. Il faut arpenter montagne, forêt et mer pour la trouver et la cueillir dans la nature (plutôt avec des gants pour éviter les piqûres… et les démangeaisons !).
– Séchée : on la trouve dans les herboristeries, les magasins diététiques et biologiques.
– Gélule, teinture : dans les magasins biologiques, diététiques, pharmacies et parapharmacies.
– Extrait fluide : dans les magasins biologiques, diététiques, pharmacies.
– Racine : dans les herboristeries et les magasins biologiques.
– Graines : elles sont un peu plus difficiles à trouver. Il faut chercher dans les herboristeries et les magasins biologiques.

Sources : www.et-si-on.com


[Total : 3    Moyenne : 2.3/5]

L’ortie bio antioxydant naturel puissant, cette phobie des jardiniers et des enfants, est (presque) toujours considérées comme une plante malveillante, une mauvaise herbe qui envahit nos espaces verts et dont on peine à se débarrasser.

Cette plante urticante et coriace est pourtant pleine de surprises et de vertus. Alors, fini les idées reçues sur ces plantes que vous allez finir par adorer… à condition de savoir comme les manier.
Les orties possèdent de nombreuses vertus : médicinales, potagères et alimentaires. Il serait donc bien dommage de ne pas la mettre à profit.

En soupe en tisane ou en gélules l'ortie bio est excellent pour la santé

En soupe en tisane ou en gélules l’ortie bio est excellent pour la santé

Des propriétés médicinales indéniables.

L’ortie est d’abord très intéressante pour ses bienfaits médicinaux. De sa racine aux feuilles, elle contient diverses propriétés qu’il est bon de connaître pour soigner naturellement ses maux. L’ortie est anti-inflammatoire, sa racine est idéale pour traiter l’arthrite et différentes douleurs articulaires. De plus, elle est antihémorragique, son jus arrêtant les divers saignements. Elle est également antihistaminique : en tisane, elle permet d’atténuer les allergies respiratoires comme le rhume des foins.

Un engrais redoutable

L’ortie est un engrais plus qu’efficace et il ne sera qu’un atout pour le jardin. En même temps que vous plantez les légumes (tomates, poreaux, haricots), ajoutez dans le trou une poignée d’orties. Ceux-ci fournissent les nutriments essentiels pour stimuler et embellir vos légumes puisqu’elle augmente leur teneur en principes actifs.
De plus, le purin d’ortie est excellent pour renforcer la résistance des plantes. Il est généralement utilisé en agriculture biologique pour repousser les parasites comme les pucerons et les acariens. Pour préparer la mixture, trempez les orties dans l’eau pendant au moins une semaine puis arrosez-la sur les plantes. Effets garantis.

Un aliment à part entière

L’ortie est excellente pour l’alimentation : elle contient du fer, des vitamines A et C mais aussi du magnésium, du phosphore et du potassium. C’est donc un très bon stimulant naturel, parfaite pour revigorer en cas de méforme. Le mieux est de la consommer en soupe, en omelette, en sauce ou encore cuisinée comme des épinards.


[Total : 3    Moyenne : 4.7/5]

Thé vert bio antioxydant naturel puissant ou infusion d’ortie bio antioxydant naturel puissant: que choisir?

Plutôt thé vert bio?

Les polyphénols du thé vert bio en particulier ont de multiples actions bénéfiques:

dans la lutte contre le mauvais cholestérol
dans la prévention des maladies cardio-vasculaires
ils favorisent la digestion
ils limitent l’absorption des graisses
de nombreuses hypothèses scientifiques sont en faveur de leur action antioxydante
Le thé est une plante naturellement riche en vitamines (C, P, groupe B) et en minéraux (potassium, fluor).
C’est assez facile de se procurer du thé vert bio dans le commerce. Mais est-il vraiment de qualité? Nous vous recommandons d’acheter du thé vert bio en vrac qui conserve mieux ses propriétés que les sachets… et bien sûr, prenez-le bio.

infusion d'ortie biolgique

infusion d’ortie biolgique

Ou plutôt infusion d’ortie?

L’ortie bio a elle aussi des propriétés intéressantes, que ce soit pour la santé ou pour de nombreuses utilisations.

Riche en fer et en chlorophylle, elle prévient ou aide à guérir les anémies.
Ses vitamines A, C et E associées au sélénium, en font un antioxydant puissant.
L’ortie bio aide à éliminer les déchets accumulés dans l’organisme. Ses actions sont diurétiques et dépuratives.
Elle restaure l’équilibre acido-basique du corps.
Elle élimine les toxines accumulées dans les articulations. Elle est bénéfique contre les rhumatismes, la goutte…
Elle possède une haute teneur en protéines, minéraux et vitamines qui en font un aliment précieux.
Ses propriétés la rendent indispensables en pharmacie, la boire stimule votre circulation sanguine par exemple.
L’infusion d’ortie bio nécessite des orties fraiches bio ou séchées. Ce n’est pas toujours évident d’en trouver dans le commerce, le mieux est de les cueillir vous même au printemps, de les cuisiner quand elles fraiches et d’en sécher une partie pour l’hiver!

Un autre avantage de l’ortie bio est de pouvoir s’en servir pour des tas d’autres utilisations folles: au jardin ou dans la pharmacie, pour nos animaux ou en cuisine, les 101 utilisations de l’ortie sont passionnantes à découvrir.

Le choix entre thé vert ou thé d’ortie n’est pas évident!

En gros, l’idéal, c’est de tester par vous même et d’alterner. Une cure de thé vert l’hiver, une cure de tisane d’ortie bio l’été? A chacun sa saison pour des bienfaits qui nous conservent en bonne santé.


[Total : 3    Moyenne : 4.7/5]

L’ortie bio antioxydant puissant naturel

Bien connue des personnes qui marchent dans les herbes hautes en short, des adeptes de médecine douce ou de cuisine traditionnelle, l’ortie est en fait une vaste famille de plusieurs centaines d’espèces connues sous le nom générique latin de Urtica L. «la pointe brûlante». Herbe annuelle et pérenne, deux espèces sont particulièrement présentes sous nos latitudes, la Urtica Diolca L. et la Urtica Urens. Végétal à deux faces, les orties nous montrent à la fois leurs vertus thérapeutiques et irritantes.

Le piquant de l’histoire

Les premiers écrits relatant de l’usage de l’ortie datent de plus de 3000 ans avant notre ère. C’est ainsi que nous savons que les romains et les grecs utilisaient l’ortie dans les recettes de cuisine pour attendrir la viande. Discorite lui-même se servait des feuilles d’orties comme anti-inflammatoire pour les blessures ouvertes, et du jus d’ortie pour arrêter les saignements de nez. Pline, quant à lui, recommande qu’on s’en frotte les jambes en cas de léthargie ou de morsures de chien. L’antique physicien Phanias, lui, indique l’ortie cuite ou confite pour les problèmes d’estomac.
Outre les usages alimentaires et médicaux de l’ortie que l’on trouve dans toutes les civilisations, elle servait aussi à produire du papier ou en remplacement des fibres de coton. On l’utilisait également dans le textile sous la forme de teinture qui, en Russie, servait à colorer la laine.

L'ortie biologique pour la santé

L’ortie biologique pour la santé

Molécules et dards

Connue ainsi depuis des générations et native d’Eurasie, l’ortie renferme des molécules variées aux propriétés essentielles pour notre vie, mais aussi pouvant entrer dans la guérison de maladies plus complexes comme le cancer.
Pourtant peu étudiée dans le monde scientifique, nous pouvons cependant établir une liste de base de ses ingrédients les plus remarquables pour leur activité biologique:
Acide formique : diurétique
Histamine : inflammation du derme
Acétylcholine : neurotransmetteur
Sérotonine : neurotransmetteur
Lectines: phytomitogène
Polysaccharrides : stimulant des lymphocytes T
Acide malique cafféique : anti-inflammatoire
Caroténoïdes : antioxydant naturel puissant
Acide folique
Chlorophylle
Vitamines B1, B2, B3, C, D, etc…
Oligo-éléments (Fer, Sélénium, magnésium, calcium, cuivre, zinc, etc…)

De l’arbre à la gélule

Si l’ortie bio était populaire dans l’Antiquité et le Moyen-Âge, nous ne lui connaissons que peu d’applications en médecine moderne, mais qui restent de taille, comme le ralentissement du développement des tumeurs chez des patients atteints du cancer de la prostate. Dans les médecines douces, elle fait toute parties intégrantes des traitements de l’eczéma, des rhumatismes, des hémorroïdes ou des ulcères. Utilisée aussi comme diurétique, les vertus de l’ortie bio peuvent être listées comme suit :
Anti-oxydant,
Anti-inflammatoire,
Antiviral,
Anti-bactérien,
Ralentissement du développement de certaines cellules cancéreuses,
Arthrites,
Anti-rhumatisme,
Anti-diabète
Anti-cancer

De nouvelles applications médicales

Outre le mécanisme inflammatoire bien connu sous le nom technique «qui s’y frotte s’y pique», la faculté des fines aiguilles de l’ortie a faire relâcher l’histamine dans notre peau n’est pas le seul élément médicalement notable de l’ortie bio.
Utilisée déjà par Avicenne, l’ortie aide au développement de nouveaux traitements contre le diabète. La variété d’ortie bio Urtica Diolca semble donner des résultats probants pour faire baisser le taux de glucose chez les êtres vivants, confirmant ainsi les écrits médicaux antiques.
De nouveaux essais sur des extraits de racines d’ortie bio montrent son potentiel dans la guérison de maladies cardio-vasculaires. Ainsi, les membres de l’université de Pise en Italie ont prouvé in vitro et in vivo la capacité vaso-relaxante de l’ortie. Ces premiers essais montrent ainsi de nouvelles stratégies de remède ancien, dans le cas de patients souffrant d’hypertension dans le cas présent.
Des recherches in vitro de l’université d’Ankara semblent aussi indiquer que les flavonoïdes glycosides contenus dans les tiges et les feuilles des orties bio auraient un effet immuno-stimulateur, ce qui pourrait permettre le traitement de maladies ou de déficiences immunitaires (ex: les maladies granulomateuses chroniques).
Malgré tout ces bienfaits, il est important de noter que certains résultats d’études montrent qu’une mauvaise utilisation de l’ortie peut provoquer des troubles allant de la perte temporaire des urines jusqu’au développement de sévères œdèmes sur la langue.
Disponible en grand magasins, magasins bio ou en pharmacie, sous forme de feuilles fraîches, séchées ou en poudre, l’ortie reste tout de même mal vue dans nos cuisines, nous rappelant sans doute les irritations qu’elle nous causait sur nos jambes tous les étés.


[Total : 9    Moyenne : 3.4/5]

L’ortie bio antioxydant puissant naturel.

On assiste actuellement à des conseils à tort et à travers, au point à ignorer complètement les sciences alimentaires, où la nutrition n’est qu’une simple sous matière, au profit des simples recettes culinaires. Ces ignorances nous donnent vraiment la certitude que le monde est loin de connaître le domaine alimentaire. Les sciences alimentaires sont tellement compliquées et tellement vastes que seuls les vrais spécialistes peuvent donner des conseils bien fondés et précis, lesquels ne sont pas forcement des conseils de médecins.

Nos conseils sont uniques et dépassent de loin les minables informations publicitaires. Nous avons des conseils et non des « copier coller ».

La saison hivernale coïncide avec l’apparition des plantes spontanées appelées aussi plantes sauvages, et qui varient selon les régions, mais dont les plus fréquentes sont la mauve (très aimées par les marocains), l’ortie (pas tellement appréciée), la poirée (méconnue), les asperges (bien connus) et bien d’autres feuilles vertes et plantes douces comestibles, mais ayant été délaissées à cause de l’ignorance aussi bien nutritionnelle que stratégique. Le ministère de l’agriculture encourage les cultures qui saccagent la nappe phréatique pour nourrir le bétail, mais, est incapable de promouvoir la culture des plantes spontanées pour combler le manque en nutriments. Les gens ignorent complètement l’importance des plantes spontanées ou sauvages, et les considèrent comme une alimentation sous-développée ou des pauvres.

Pourtant ces plantes sont très importantes pour la détoxfication du corps, la régulation hormonale, la protection contre les maladies chroniques et aussi la stimulation de l’immunité. Ces plantes sont une source de composés antioxydants, de vitamines, de minéraux et de fibres alimentaires.

L’importance des composés phytochimique

Les composés phytochimiques agissent comme antioxydants pour bloquer l’apparition de radicaux libres et surtout empêcher l’oxydation du cholestérol.

Les composés phytochimiques améliorent la réponse immunitaire du corps en augmentant l’apoptose cellulaire. Ce phénomène s’oppose à la prolifération des cellules cancéreuses, anti-cancer.

Les composés phytochimiques améliorent les interactions cellulaires surtout la continuité des communication entre les cellules.

Les composés phytochimiques altèrent le métabolisme des estrogènes pour ne pas stimuler les cellules cancéreuses.

Les composés phytochimiques permettent aussi de convertir les béta-carotènes en vitamine A. Il faut noter que la vitamine A n’a pas uniquement le rôle dans la vision mais aussi dans le métabolisme.

Les composés phytochimiques réparent les dommages causés à l’ADN par les composés toxiques

Les composés phytochimiques neutralisent les carcinogènes à travers l’activation de la cytochrome P450 et la phase II des systèmes enzymatiques.

Les végétaux verts (feuilles vertes) sont des plantes saisonnières qui constituent une gamme variée de sources des fibres, minéraux, vitamines et surtout d’antioxydants ou phytochimiques, dont peut réjouir le corps pendant la saison froide. Vers la fin de l’automne, et durant tout l’hiver, et même au début du printemps, apparaissent des plantes vertes spontanées dont la liste est assez longue pour les couvrir toutes dans cet article. Les premières étant la mauve, l’ortie les asperges, la poirée et d’autres.

La mauve

La mauve est une plante très spontanée pouvant atteindre une hauteur de plus d’un mètre. Dès les premières pluies du mois d’Octobre, la mauve pousse très vite et atteint un stade où elle peut être consommée dès le mois de Décembre, si les précipitations sont bonnes et continues.

La mauve pousse dans les champs sur les bords des routes et à proximité des populations, où le sol n’est pas toujours propre. La plante est très connue et peut même faire l’objet de repas pour les invités, ou, être parmi les plats préférés sur la table du déjeuner ou du dîner, pourtant jamais cette plante n’a pu faire l’objet d’un projet de développement.

La mauve est la plante la plus utile à une détoxification du corps, son pouvoir détoxifiant et restaurateur de l’équilibre minéral et hormonal est dû à sa composition en fibres, en vitamines antioxydante telles que la vitamine C, la vitamine E et la vitamine K, en chlorophylle et en polyphénols jouant le rôle de neutralisants des radicaux libres, qui se forment suite à une mal digestion, ou, au manque des fibres et antioxydants. La mauve renferme dans sa partie médicinale des stérols, des triterpènes, des flavonoides, des coumarines, de l’acide salicylique et des polyphenols telle que la malvine, la delphidinine, la quercetine et les anthocyanes. La glucosamine est un autre composé que la mauve contient en teneur suffisante, elle est indispensable pour le tissu des cartilages et doit servir de lubrifiant et de restaurateur du liquide au niveau des jonctions cartilagineuses. Les fibres contenues dans la mauve sont de nature phytochimique protecteur du colon et régulateur de la lumière intestinale. La mauve est très utile pour les voies respiratoires supérieures, et les irritations au niveau de la gorge et de la bouche.

La mauve contient aussi un liquide visqueux qui lui confère un aspect caoutchouteux à la mastication, mais très utile pour le gros intestin car il colle à la muqueuse intestinale, et active les cellules au niveau de la barrière intestinale, rendant ainsi l’échange plus actif et surtout l’absorption.

L’Ortie bio

L’ortie bio ne connaît pas vraiment un essor au niveau culinaire et nutritionnel, à cause de son caractère piquant, voire même brûlant, dû aux fines épines sur les tiges et aussi à l’acide formique injecté lors du piquage. Il convient de se protéger avec des gants avant de procéder à la récolte de l’ortie bio.

Mais quoique plante à caractère piquant ingrat, l’ortie bio est une plante de la nutrithérapie par excellence, de par sa composition riche en flavonoides et polyphénols (anti-cancer) jouant le rôle de phytochimiques très important pour la détoxification du corps.

L’ortie bio est riche en fibres alimentaires, sels minéraux dont le potassium, le fer, le calcium, le magnésium et le silicon, l’acide formique, les vitamines dont la vitamine C, la vitamine K et la vitamine A, les stérols et les polyphénols, l’acethycholine, la choline, l’histamine, la sérotonine, la coumarine, les beta-carotène et les flavonoides dont la quercetine et la sitostérole anti-cancer.

L’ortie bio est une plante très importante sur le plan composition en principes actifs variés, pouvant l’impliquer dans différente applications incluant les hypertensions, les allergies, les intestins, la dysfonction hormonale, les anémies, l’acidose du sang, les intoxications chimiques etc… L’ortie bio convient mieux pour la détoxification pour son pouvoir antioxydant puissant qui draine les radicaux libres et empêche l’oxydation du cholestérol. Les phénomènes physiologiques déséquilibrés dans le corps peuvent être restaurés par le pouvoir antioxydant de l’ortie bio, qui doit rester comme un aliment et non comme une plante médicinale. L’ortie bio doit être consommée normalement comme toutes les feuilles végétales ou les légumes sans autant le classer avec les plantes utilisées pour la guérison.

L’ortie a par ailleurs un pouvoir magique dans la régulation de la tension artérielle. Cette propriété est due à la teneure élevée en potassium et en même temps à la présence de la scopolétine; substance classée avec les coumarines et dont le rôle est déterminant sur le système circulatoire.

L'ortie bio antioxydant puissant naturel

L’ortie bio antioxydant puissant naturel

La poirée

La poirée est une plante à feuilles larges et longues occupant un espace important autour de la plante, le bouquet sort directement du sol. Le goût de la poirée est très particulier mais acceptable surtout pour ceux la connaissent. La poirée est consommée crue mais peut être aussi bouillie.

La poirée est une plante verte classée avec les végétaux à KAC + E vitamine K vitamine A vitamine C et Vitamine E, et riche aussi en phytoestrogènes et sels minéraux. Les vitamines B aussi sont bien représentées par les vitamines B1, B2 et B6. La poirée contient aussi la niacine (B3), la biotine (H ou B8) et l’acide pantothénique (B5). On y trouve les els minéraux comme tous les végétaux et feuilles vertes surtout le magnésium, le manganèse, le calcium, le potassium, le fer, le cuivre et le zinc. Les fibres sont la caractéristique principale des feuilles vertes, qui, dans le cas de la poirée se trouvent accompagnées des phytoestregènes pour pallier aux problèmes d’ostéoporeuse chez les âgées en particulier, d’autant plus que la vitamine K1 est métabolisé au niveau du gros intestin sous l’action des bactéries lactiques en vitamine K2 qui stimule l’ostéocalcine, qui sert à augmenter la fixation du calcium sur les os.

La poirée est une plante riche aussi en protéines, mais sa composition minérale vitaminique et flavonoidique reste la plus importante pour un rééquilibre physiologique certain. Les flavonoides sont les plus fort dans la poirée malgré les autres constituants, et pour cette raison les peuvent trouver plus de bienfaits que les hommes du fait du rétablissement des hormones sexuelles

Les asperges

Les asperges sont aussi des tiges qui apparaissent durant la saison froide vers la fin de l’hiver. Les asperges, bien que connus, ne sont pas vraiment demandés. Leurs amateurs les cherchent partout durant la saison, à distinguer aussi les asperges cultivés et les asperges sauvages ou forestiers.

Les asperges sont plus riches que les brocolis et renferment des quantités très importantes en acide folique, indispensable pour le tissu nerveux au stade embryonnaire, et très indispensable aussi pour le système circulatoire. La meilleure source en acide folique étant l’asperge. L’asperge est riche en minéraux tel que le potassium, qui, en présence de l’asparagine, présent aussi en teneur élevée dans les asperges, normalise la tension artérielle élevée.

Les asperges, ont un rôle dans ce que nous appelons en physiologie, les réactions de méthylation qui sont des réactions métaboliques obligatoires. En effet, la teneur élevée en acide folique intervient dans ces réactions, pour débloquer l’accumulation de certaines molécules, très dangereuses pour les organes, telle que l’homocystéine. L’acide folique favorise le cycle homocysteine-methionine. L’arrêt de ce cycle implique l’accumulation de l’homocystéine dans les vaisseaux sanguins pour induire une athérosclérose. L’acide folique favorise aussi la transcription de l’ADN et permet la transformation de la norepinephrine en adrénaline et de la sérotonine en mélatonine.

Les asperges renferment aussi une hormone appelée sitostérol qui empêche l’hyperplasie de la prostate, et joue un rôle antagoniste à la PSA.

Actuellement les sources de fibres, vitamines, minéraux et anti-oxydants sont plus recherchées que les sources de protéines. La nutrition ne peut, en aucun cas, être équilibrée si le manque en ces nutriments n’est pas comblé naturellement, par un apport sain à travers le régime alimentaire. La correction, la fortification et les compléments alimentaires ne sont que des moyens de réparation dans le cas où le corps ne peut pas trouver ces éléments naturellement. Au Maroc, ces sources sont en excès au point où ils sont actuellement utilisés comme alimentation animale, alors que les deux ministères Santé et Agriculture ne soient pas encore convaincues par la solution la plus rentable pour le pays.

En attendant, profitez de ces plantes qui existent partout, et consommez le maximum possible, pour compléter votre ration en nutriments protecteurs contre les maladies comme le cancer, seulement si vous avez l’occasion de les trouver remplissez votre sacoche pour en distribuer à tous les voisins, vous allez renaître la façon marocaine dont les choses étaient consommées avant (Baraka et barouk).