[Total : 4    Moyenne : 4.8/5]

Souvent considérées comme de mauvaises herbes invasives, on souhaite souvent se débarrasser des orties biologique qui poussent dans notre jardin. Piquante, irritante… L’ortie biologique a mauvaise réputation. Pourtant, elle a de nombreuses vertus insoupçonnées sur la santé. Alors avant de désherber votre jardin, suivez le guide !

L’ortie biologique, une mauvaise herbe pas si mauvaise ?
On a tous un jour eu la mauvaise surprise de se piquer le bras ou la jambe avec une feuille d’ortie. Les feuilles dentelées de l’ortie biologique contiennent en effet un venin très urticant pour la peau. Démangeaisons, brûlures, boutons… Des symptômes très désagréables qui donnent à cette plante si mauvaise réputation.

Pourtant, ce venin participe grandement à l’action bienfaitrice de cette plante dont on souhaite se débarrasser à tort. L’ortie biologique est l’allié de votre corps, de votre peau mais aussi de vos cheveux.

L’ortie biologique est une plante aux vertus insoupçonnées

Votre allié santé
Et oui, vous ne l’imaginiez peut-être pas, mais l’ortie biologique est une plante remplie de vertus pour votre bien-être. Des études ont par exemple prouvé que consommer de l’ortie biologique permettait de diminuer de 75% la prise de médicaments anti-inflammatoires. Plutôt incroyable, non ? Mais ce n’est pas son seul pouvoir.

Diurétique, elle va stimuler les fonctions rénales et ainsi réduire les risques de calculs urinaires. En améliorant l’irrigation des reins et de la vessie, elle va renforcer tous le système urinaire et rénal.

L’ortie biologique a également une action dépurative et calmante reconnue. Appliquée en cataplasme sur les zones concernées, elle aide notamment à réduire les problèmes d’acné, les boutons de fièvre ou encore les inflammations cutanées telles que l’eczéma. Elle calmera également les douleurs articulaires.

En plus de ses vertus santé, l’ortie biologique sera votre allié beauté. En effet, son pouvoir détoxifiant et drainant aide à lutter contre la cellulite et favorise l’élimination des toxines. Elle est également beaucoup utilisée pour renforcer les ongles et les cheveux. Appliquée en cataplasme, elle restaurera par exemple l’équilibre de votre cuir chevelu en cas de cheveux gras ou de cuir chevelu irrité.

En outre, l’ortie biologique constitue un excellent complément alimentaire grâce à sa forte teneur en vitamines, calcium, potassium, phosphore et magnésium. Elle est un très bon antioxydant, et permet également de lutter contre l’anémie grâce au fer qu’elle contient.

L'ortie bio fraîche ou séchée est une source intarissable de bienfaits

L’ortie bio fraîche ou séchée est une source intarissable de bienfaits

Elle posséderait aussi des vertus anti-allergènes. Une plante multifacette, donc, qui agit sur un grand nombre de maux.

L’ortie biologique a une action bénéfique sur un grand nombre de problèmes

Comment utiliser l’ortie biologique ?
On le sait, les feuilles d’orties biologique sont très irritantes pour la peau. Il est de ce fait déconseillé d’utiliser la plante telle quelle. En revanche, l’ortie biologique peut se consommer en poudre, en infusion, en décoction… On peut même directement l’ingérer !

Il est possible d’utilise la poudre d’ortie biologique par voie interne, dans des gélules à ingérer. Par voie externe, mélanger la poudre avec de l’eau permettra de réaliser un cataplasme à laisser agir une trentaine de minutes. Pour cumuler les vertus, pourquoi ne pas ajouter de la poudre d’argile verte dans votre cataplasme ?

L’ortie biologique se consomme également en infusion. Pour se faire, il suffit de faire infuser les feuilles, fraîches ou séchées, dans de l’eau bouillante durant une dizaine de minutes.

Si on ne pense pas forcément à cette option, on peut aussi directement les manger en tant que légume. Il faut savoir qu’une fois chauffées, les feuilles d’ortie biologique perdent leur pouvoir irritant. Vous pouvez donc les manger en soupe, par exemple. Et pour ne rien gâcher, la recette de la soupe d’ortie biologique est on ne peut plus simple.

Recette de la soupe d’ortie biologique

Plongez deux poignées de feuilles d’ortie biologique dans un quart de litre d’eau, puis couvrez jusqu’à ébullition. Une fois que l’eau bout, laissez cuire les feuilles durant une dizaine de minutes puis mixez le tout. Vous pouvez y ajouter un oignon ou une échalote, ainsi qu’une gousse d’ail et un peu de beurre. Vous pouvez également ajouter des épices au mélange, en fonction de vos goûts.

Les feuilles d’ortie biologique se consomment en infusion, en cataplasme, en décoction ou encore en poudre

Comment la cueillir sans se piquer ?
Pour bénéficier des vertus de l’ortie biologique, il faut d’abord s’en procurer. Le mieux (et souvent le plus simple) est d’aller la récolter directement dans son jardin ou aux abords d’un champs. Mais comment cueillir les orties biologique sans risquer de se piquer ?

Mettre des gants semble être une bonne solution. A défaut, il existe des astuces simples pour éviter tous risques. D’abord, il faut savoir que le duvet contenant le venin, situé au niveau des feuilles, est dirigé vers le haut. Veillez donc à prendre les feuilles vers le bas, au niveau de la racine. Manipulez toujours la plante de haut en bas.

Même en prenant toutes les précautions nécessaires, et parfois même en portant des gants, il arrive de se piquer. Pas de panique : quelques gouttes de vinaigre appliquées sur les piqûres d’orties biologique aident à soulager l’effet urticant des feuilles.

Il existe plusieurs astuces pour manipuler l’ortie biologique sans se piquer

On l’a vu, l’ortie biologique est loin d’honorer sa réputation d’herbe indésirable. Plante aux actions bienfaisantes, elle peut être utilisée de multiples manières. Ainsi, chacun peut trouver l’utilisation qui lui convient le mieux, afin de profiter de ses vertus incroyables sur la santé. Alors plutôt que de vous en débarrasser, pourquoi ne pas voir l’ortie biologique comme votre allié santé ?


[Total : 17    Moyenne : 3.5/5]

Le plein de minéraux avec une tisane à l’ortie biologique

Plante vivace bien connue pour ses poils urticants, on se sert des feuilles pour leurs vertus dépuratives, diurétiques et galactogènes. Les feuilles se récoltent pendant la floraison (juin à septembre)
Autres propriétés

hémostatiques, astringentes, antiarthritiques, antianémiques

Préparation de la tisane à l’ortie biologique

– 1 cuillerée à café de feuille par tasse. 3 tasses par jour
En savoir + sur la plante

L’ortie biologique (urtica dioïca) est une plante dioïque vivace envahissante très commune. On la nomme également grande ortie. Elle pousse partout jusqu’à une altitude de 2400 mètres : dans les haies, les jardins, les champs, les fossés, les décombres …
Elle appartient à la famille des urticales. C’est une plante herbacée urticante qui pousse et fleurie presque toute l’année (sauf à la saison froide).
Son aspect

L'ortie biologique

L’ortie biologique

Elle mesure en moyenne 50 cm mais peut aller jusqu’à 1,30 m. Ses feuilles sont pétiolées, dentelées avec un limbe pointu. Sur le dessus des feuilles, on observe des minuscules aiguilles (poils) contenant un liquide urticant qui s’injecte dans la peau dès qu’on la touche. Elle est riche en acide formique. Ses fleurs sont petites et blanches, dépourvues de pétales.
Ses propriétés médicinales sont connues et diverses (reminéralisante, anti-inflammatoire pour les articulations, anti-infectieuse, diurétique, dépurative). Très riche en sels minéraux, elle est utilisée en horticulture en tant que purin d’ortie biologique (engrais) ou répulsif contre les insectes. Certains insectes s’y développent et y pondent comme les papillons diurnes.
En cuisine

Enfin les cuisiniers l’apprécie pour ses qualités gustatives et les fabricants de cosmétiques l’utilise pour sa richesse en fer, potassium, calcium et magnésium, en vitamines A, B et C.


[Total : 9    Moyenne : 3.3/5]

“qui s’y frotte, s’y pique”

mais ce n’est pas une raison pour oublier ses vertus !

Nous avons, en effet, enfant, tous subit la piquante expérience de l’ortie bio en nous frottant les jambes nues à cette plante réputée urticante qui nous a laissé de cuisantes cloques sur la peau. Mais adulte, la grande ortie bio comestible nous intéresse enfin pour ses propriétés, depuis longtemps reconnues, en cuisine, au jardin, pour notre santé et voire même pour notre beauté !

Présentation :

L’ortie dioïque, ortie méchante, ortie commune, grande ortie ou ortie vivace, de la famille des urticacées est une herbe vivace, commune partout et très envahissante. Sa tige, issue d’une tige souterraine est dressée et peut atteindre 1 mètre de hauteur. Ses feuilles, ovales d’un vert vert foncé, dentées, sont opposées et se terminent en pointe. Les fleurs, réunies en grappes longues et rameuses, verdâtres sont portées sur des pieds différents selon qu’elles soient mâles ou femelles : la plante est dite dioïque. On récolte les feuilles en été si on veut les utiliser fraîches mais on peut aussi les faire sécher.

L’ortie en cuisine :

On peut déguster ses feuilles tendres et fraiches, crues en salade bien qu’en général nous les préférions cuites préparées comme les épinards, en soupe comme l’oseille avec ou sans crème fraiche, en tourte, en chutney, en quiche. Elle vaut d’ailleurs bien les épinards et est aussi riche en protéines que certaines viandes !

la cuisine sauvage

Recette rapide de la soupe d’ortie bio :

Ramassez en mettant des gants, une poignée de feuilles fraiches par personne que vous hacherez menu après les avoir lavées. Faites fondre ensuite, une noix de beurre (ou un peu d’huile d’olive) dans une casserole, ajoutez les orties bio et quelques pommes de terre tranchées (une par personne environ). Couvrez avec un bon litre d’eau, salez, poivrez puis laissez cuire une bonne demi-heure. Passez et ajoutez, avant de servir, 3 cuillerées de crème fraiche.

L’ortie bio et la santé :

“Si tu as de l’insomnie, prends un bouillon d’ortie”

(dicton populaire)

L’ortie bio constitue un aliment très revitalisant, recommandé aux anémiés et aux convalescents pour ses vitamines, sa haute teneur en chlorophylle, en fer et en sels minéraux.

Contrairement à l’épinard, l’ortie bio ne contient pas d’oxalate et peut être consommée par les goutteux, les arthritiques, les rhumatisants d’autant qu’elle est diurétique et passe pour purifier le sang.

Sur le littoral de la Bretagne sud, on confectionne une tisane de feuilles d’ortie bio que les marins utilisaient pour faire baisser leur taux de sucre dans le sang.

On la dit aussi souveraine : elle a de propriétés dépuratives pour soigner l’eczéma, les maladies de peau et même pour résorber l’urticaire due à l’absorption de crustacés !

L’ortie bio est une plante riche en éléments minéraux (calcium, potassium, silice) et en flavonoïdes. On utilise ses parties aériennes pour leurs propriétés reminéralisantes qui stimulent la reconstitution du cartilage.

Autrefois, la médecine populaire pratiquait beaucoup l‘urtication en médecine externe : elle consistait à frapper une partie du corps ou tout le corps avec des branches d’ortie pour provoquer une éruption de boutons qui avait la réputation d’activer la circulation du sang, d’être révulsive, de calmer les douleurs rhumatismales notamment en cas d’arthrose.

La décoction d’ortie est utilisée en gargarisme contre les inflammations des gencives, les aphtes, les amygdalites.

– Infection urinaire, troubles hépatiques, diabète ( infusion ou décoction) : mettre dans un litre d’eau, 50 à 60 g d’orties bio et boire 3 ou 4 tasses d’infusion par jour.

– Anémie : faire infuser une poignée de jeunes pousses d’ortie bio dans 2 litres d’eau et boire une tasse avant les principaux repas.

– Diarrhées rebelles : 1 tasse d’infusion avant chaque repas.

– Saignement de nez : extraire un peu de suc frais de la tige, en mettre sur un coton et placer dans la narine.

– crampes d’estomac : une tasse de décoction avant les repas ( faire bouillir 2 minutes 40 g de feuilles dans 1 litre d’eau et faire infuser 10 minutes)

– Aphtes : essayez des bains de bouches avec des décoctions de feuilles fraiches (50 g par litre d’eau)

Attention : l’automédication peut être dangereuse : en cas de maladie avérée, de symptômes qui persistent consultez un médecin diplômé et n’arrêtez jamais un traitement en cours.

L’ortie bio au jardin

L’ortie pousse dans une terre riche en azote : les tomates qui sont des plantes gourmandes, apprécieront, si elles sont plantées en terre maigre, une poignée d’ortie bio (sans graines) dans leur trou de plantation pour leur fournir de l’azote durant la saison mais un apport de purin liquide fera très bien l’affaire. Ce purin d’ortie est un excellent engrais liquide à employer dilué au pied des légumes.

Préparation :

Le purin d’ortie bio est une préparation à base de plantes fermentées dans de l’eau qui dégage une odeur nauséabonde alors il est préférable de le préparer au fond du jardin par exemple.

– Hachez grossièrement un kilo d’orties fraîches bio et mettez les avec 10 litres d’eau dans un grand récipient en plastique ou en bois.

– Couvrez le récipient.

– Mélangez chaque jour tant que le mélange fermente (présence de petites bulles) pendant environ deux semaines. Le temps peut être réduit de moitié si le temps est très chaud.

– Quand les bulles disparaissent, la fermentation est terminée, vous pouvez filtrer la préparation pour la conserver au frais dans des récipients opaques en verre ou en plastique.

*Filtrée au bout de 3 jours, cette préparation ressemble à du thé que vous pourrez utiliser en vaporisation sur les plantes pour faire fuir les insectes et limiter les maladies.

L’ortie bio et soins esthétiques :

Une lotion pour tonifier le cuir chevelu : broyer 2 ou 3 bonnes poignées d’orties bio , ajouter au suc obtenu le même volume d’eau et appliquer en friction légère.

Lotion pour peaux sèches ou sensibles : faire infuser pendant un quart d’heure dans un quart de litre d’eau une poignée d’ortie fraiche bio préalablement hachées et appliquez en compresses sur le visage.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

L’ortie bio antioxydant naturel puissant (Urtica) fait partie de la famille des Urticacées. L’ortie est un très bon activateur de compost, là où il se trouve, les plantes sont plus vives, plus belles et il fait un très bon purin.

Le purin d’orties, ou extrait fermenté d’orties, est utilisé de longue date comme produit naturel. Il est peu onéreux et peut être fabriqué à la maison. Il est obtenu par la macération puis fermentation de feuilles d’orties dans de l’eau. Le mélange ainsi obtenu peut être utilisé après filtration et éventuellement dilution en engrais (directement en arrosage aux pieds des plantes), en stimulant des défenses des plantes (éliciteur) ou en insecticide/insectifuge (il agit comme un répulsif).

Pourquoi utiliser du purin d’orties ?

Les utilisations du purin d’orties sont multiples dans le jardin. Les dilutions sont différentes selon l’emploi.

Très bon engrais

Le purin d’orties constitue un excellent engrais. Il rend les plantes plus belles, active leur croissance et leur productivité.

Éliciteur

Le purin d’orties, est un éliciteur, c’est à dire qu’il contient une molécule produite par un agent phytopathogène qui permet de déclencher des mécanismes de défenses des plantes.

Insecticide

Le purin d’orties bio est un très bon insectifuge. Il débarrasse des insectes sans les tuer mais en les repoussant. Il est très efficace notamment contre les pucerons.

Fongicide

Le purin d’ortie bio est un très bon fongicide. Il lutte contre des maladies comme le mildiou.

Fabrication et ingrédients

Pour fabriquer son purin d’orties bio, il faut faire macérer 1kg de feuilles de grandes orties hachées grossièrement pour 10 litres d’eau.

Il faut de préférence utiliser de jeunes pousses qui ne sont pas encore montées en graines.

Laissez ensuite macérer et fermenter 15 jours 20°. vous pouvez réduire le nombre de jours ou l’augmenter selon la température extérieure.

Exemple : 5 jours à 30° ou 20/25 jours à 10°.

Il faut brasser le mélange tous les jours. De petites bulles remontent à la surface lors du brassage. Lorsqu’il n’y a plus de bulle, cela signifie que la fermentation est terminée et que le mélange est prêt.

Si vous ne l’utilisez pas de suite, filtrez le mélange et conservez le dans un grand bidon opaque ou à l’abri de la lumière.

Si vous n’avez pas d’orties bio, vous pouvez acheter des orties en granulés bio.

Le purin d’ orties bio : Pourquoi et comment ?

Le purin d’ orties bio : Pourquoi et comment ?

Utilisation du purin d’orties bio

Attention, le purin d’orties bio n’est pas efficace en cas de sécheresse. Veillez à ce que les plantes aient un apport en eau suffisant.

Comme fongicide

Utilisez une préparation diluée à 20% (2 litres de purin pour 10 litres d’eau).

A pulvériser sur le sol, pour lutter contre les maladies cryptogamiques, les champignons, algues, lichens, … (comme le mildiou)

Comme insecticide / insectifuge

Utilisez une préparation diluée à 10% (1 litre de purin pour 10 litres d’eau).

Vous pouvez pulvériser finement ce mélange sur les feuilles pour lutter contre les insectes comme les pucerons.

Sur les solanées, les tomates et les pommes de terre, une pulvérisation est déconseillée. Il est préférable d’arroser aux pieds des plantes avec une solution à 20% de purin.

En engrais fertilisant

Utilisez une préparation diluée à 10% (1 litre de purin pour 10 litres d’eau) et arrosez aux pieds des plantes.

Vous pouvez utiliser une dilution à 20% en épandage, comme fumure de fond, avant plantation.

Comme fortifiant

En pulvérisation sur vos plantes avec une dilution de 3% à 5% (0,3l à 0,5l pour 10 litres d’eau) cela fortifiera les plantes et activera leur croissance.

Comme activateur de compost

Sans dilution, utilisez votre purin comme activateur de compost.

Contre les taupes

Versez du purin pur dans chaque trou et les taupes s’enfuiront.

Conseil : évitez d’utiliser le purin d’orties bio sur les plantes en fleur, car sa concentration élevée en azote favorisera le feuillage au détriment des fleurs.

Attention à ne pas débarrasser votre jardin des orties. Ils sont bénéfiques pour votre jardin et vous permettront de refaire du purin.

Conseil : Ne faites pas une utilisation abusive du purin d’orties ou avec des concentrations trop élevées. Cela aurait un effet contraire à celui recherché.

Composition du purin d’orties bio

Ci-dessous la composition du purin d’orties en minéraux (en ppm – partie par millions)

Azote total :595
Azote nitrique : 5
Azote amoniacal : 240
Azote organique : 350
Phosphate : 20
Potassium : 630
Calcium : 730
Magnésium : 80
Sulfate : 50
Fer : 2,5
Bien entendu, cette composition peut varier selon la provenance de l’ortie bio utilisé et de la période de l’année. Les chiffres indiqués sont des moyennes.

Le purin d’orties est riche en azote, pauvre en phosphore et sa richesse en fer est exceptionnelle.

Débats et avis divergents

Depuis 2006 et une loi interdisant la fabrication et la vente de produits phyto-sanitaires non homologués, les débats sont nombreux sur Internet.

Certains disent que le purin d’ortiesbio  est aussi dangereux que des produits dits « chimiques » … Les défenseurs de la nature au contrairent affirment que c’est sans risque, car naturel, et que les processus d’homologation doivent être simplifiés, notamment pour les productions bio.

Certes le purin d’ortie bio est un produit naturel, mais le pétrole n’est-il pas lui aussi un produit naturel ? Pourtant il peut-être dévastateur ! Naturel ne signifie pas inoffensif. De même pour l’eau douce, qui est on ne peut plus naturelle, pourtant, sortie de son milieu et mise au contact de l’eau de mer elle peut s’avérer néfaste.

Le purin d’ortie bio a prouvé son efficacité et ceux qui l’utilisent en disent le plus grand bien. Les bienfaits pour les potagers sont nombreux et son utilisation ne semble pas présenter de dangers sur la santé.

L’homologation permet, entre autre, de vérifier que l’utilisation d’un produit, même naturel, ne nuit pas à l’environnement et ne présente pas d’effets collatéraux dangereux pour l’écosystème. Utilisé de manière sporadique dans nos jardins, c’est une chose, mais si l’utilisation du purin d’ortie est faite à grande échelle dans les champs et en grande quantité, ne risque-t-on pas de voir des phénomènes non souhaités ?


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Définition générale de l’ortie bio et recette du purin d’ortie bio

Le purin d’orties bio est un répulsif naturel pour les pucerons et les acariens et sert également d’engrais.

Il stimule la croissance, renforçant ainsi les défenses naturelles des plantes. Il peut être ainsi utilisé aussi en prévention contre certaines maladies des plantes. Le purin d’orie sert aussi à revigorer des arbres souffrant de carences ou bloqués par la terre.

Enfin, c’est, un accélérateur de décomposition du compost.

Le purin est obtenu par fermentation dont la durée est dépendante de la température. Il est riche en azote, en minéraux, en vitamines et en oligo-éléments.

Le premier de ses mérites est surtout d’être un produit naturel à double emploi (engrais et répulsif), en ces temps où les produits de synthèse envahissent nos jardins !

Recette du purin d'ortie bio

Recette du purin d’ortie bio

Fabrication et ingrédients :

La meilleure période pour la préparation du purin d’orties bio est la mi-Avril puis Septembre.

Fauchez 1 kg d’orties (avant qu’ils soient montées en graines) et sans les racines ni les fleurs, puis hachez-les en petits morceaux dans 10 litres d’eau (de pluie de préférence).

Le dosage est d’environ 10L d’eau pour 1 à 1,5 kilogramme d’orties fraiches bio (ou par 100 à 150 grammes d’orties sèches).

Mettez-le tout dans un bac en plastique (ou en bois mais surtout pas en métal car possibilité de pollution du purin et de la fermentation par certains métaux). Couvrez le bac.

Laissez macérer 3-4 jours à environ 18 à 20°C pour l’utiliser comme répulsif.

Laissez macérer 15 jours à 18 à 20°C pour une utilisation en tant qu’engrais.

Durant la macération, veillez à mélanger tous les 2 à 3 jours. Tant que de petites bulles apparaissent lorsque vous brassez, c’est que la fermentation n’est pas achevée. Celle-ci dure d’une à 2 semaines selon la température ambiante (plus rapide s’il fait chaud). Suivant les régions, quelques témoins du bon déroulement de la transformation apparaîssent : ce sont des petits vers blanc dotés d’un aiguillon. À ce moment là, il est prêt à l’emploi.

Laissez-la dans un coin à l’extérieur car l’odeur produite est plutôt désagréable.

Pour une utilisation phytosanitaire, filtrez, à l’aide d’un vieux tissus par exemple, le contenu du filtre est à mettre au compost (cela accélérera le compostage). Le dosage dépend de l’utilisation (voir plus bas). Attention le purin d’ortie bio est agressif avec la peau, à manipuler avec précaution.

Utilisation

1)Conseils généraux

a) Attention, le produit obtenu est très concentré! A manipuler avec précaution.
b) Évitez la distribution aux plantes en fleurs, car sa forte contenance en azote favorisera le feuillage au détriment de la floraison.
c) Préférez donc son utilisation pendant le printemps au moment ou la végétation redémarre ou après la fructification ou la floraison pour aider les plantes à refaire leurs réserves avant l’hiver.

2)Utilisations et dosages.

Filtration (dépend du mode d’application) :
a) Avec un arosoir : filtration grossiere (vieille chaussette)
b) Avec un un pulvérisateur, filtration fine nécessaire (tissu à mailles plus fines)
c)Pour conservation : une filtration fine est nécessaire (afin d’arreter la fermentation)

Application et utilisations :

a) Contre les parasites végétaux : diluer avec de l’eau de pluie 2 litres de purin pour 10 litres d’eau : en pulvérisation sur le sol contre les maladies cryptogamiques -champignons, algues, lichens- comme le mildiou.
b) Contre les insectes et parasites animaux : diluer 1 litre de purin pour 10 à 20 litres d’eau suivant la concentration des parasites. Pulvérisez finement sur les feuilles, utile principalement contre les pucerons.
c)Utilisation en engrais en tant qu’activateur de croissance : dilution à 2 litre de purin pour 10 litres d’eau, arrosez vos plantes tous les 15 jours au début de la saison, grâce à la richesse en sels minéraux.
d) Le purin d’orie sert aussi à revigorer des arbres souffrant de carences ou bloqués par la terre. Agissez de la manière suivante : préparez votre purin apres la récolte de Septembre. Dilué le à 1 pour 10. Tracez au sol un cercle de la circonférence égale au houppier que forment les plus grosses branches de l’arbre. faites un trou de 20 à 30 cm, chaque mètre, en suivant le cercle et versez-y du purin pendant 1 mois, puis tous les 15 jours jusqu’à l’hiver.
e) Activateur de compost : à utiliser pur (la filtration n’est dans ce cas pas nécessaire).

Conservation :

Le purin d’ortie bio, bien filtré, se conserve au frais près d’un an au garage ou au sous-sol à l’abris de la lumière dans des bouteilles hermétiquement fermées pour éviter que la fermentation ne reparte.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

L’ortie bio, cette herbe que l’on dit cruelle parce qu’elle sait se défendre, peut aussi prendre la défense des autres.

J’interdis formellement à mes fermiers de l’arracher, le long des vieux murs, des mares, des terrains vagues ou des jardins bien fumés où elle pousse en vagues épaisses; et j’envoie mes ramasseurs d’herbes en cueillir de grands sacs trois fois par an…” Maurice Mésségué (Herbier de santé)

La meilleure saison pour cueillir les orties, c’est le printemps. Optez pour les jeunes pousses d’avril !!! (sinon vous pouvez les acheter dans le commerce: mais c’est fort dommage car les orties poussent partout et sont gratuites).

Profitez d’une promenade en famille pour ramasser des pousses d’orties bio (n’oubliez pas vos gants pour la cueillette), vous pourrez en profiter pour expliquer à vos enfants leurs bienfaits: s’ils participent au ramassage et à l’élaboration de la recette, ils seront certainement plus motivés pour goûter!

 La soupe d'orties biologique

La soupe d’orties biologique

Bienfaits de l’ortie biologique

Apport en fer, magnésium, silice et nettoyant intestinal, en vitamines ( B2, B5, B9, C, K),, riche en enzymes et oligo-éléments(cuivre, zinc).. l’ortie bio est aussi antidiarrhéique et favorise le drainage. Source de protéines végétales importante (régime végétarien), on peut l’utiliser en cataplasme pour calmer l’acné.

En eau de rinçage des cheveux, les orties bio sont utilisées par nos grand-mères depuis fort longtemps (jetez des orties dans de l’eau bouillante et laissez infuser comme pour une tisane, laissez tiédir).

D’une manière générale, on peut utiliser l’ortie bio à la place des épinards, comme légume d’accompagnement. Cette plante a des saveurs multiples: revenue dans du beurre ou de l’huile d’olive, agrémentée d’ail frit ou d’oignons caramélisés.

Recette de la soupe d’orties

Préparation : 20 minutes

Cuisson : 1h

Ingrédients (pour 6 personnes) :

700 g de feuilles d’ortie
2 oignons
5 carottes
2 pommes de terre
1 poireau (optionnel)
2 gousses d’ail
2 bouillons cube (bœuf ou volaille)
30 cl de lait
3 cuillères à soupe d’huile d’olive
sel, poivre
Hachez les feuilles d’ortie grossièrement (au mixeur, vous ne vous piquerez pas).

Epluchez les oignons, carottes, poireau, pommes de terre et les 2 gousses d’ail, émincez le tout et faites revenir l’ensemble avec l’ortie dans l’huile d’olive (environ 15 minutes, à feu doux). Ajoutez 2 litres d’eau, les bouillons, sel, poivre et laissez cuire 1 heure.

Mixer au mixeur à soupe (c’est plus facile à faire manger aux enfants, pour les adultes c’est au choix).

Laissez tiédir, ajoutez le lait, rectifiez l’assaisonnement et réchauffez 2 minutes avant de servir.

Vous pouvez servir avec des croûtons, du gruyère râpé ou du parmesan, voire une cuillère de crème fraîche.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Rcette de grand mère de la Quiche aux orties biologique

Ingrédients

1 pâte brisée:
200 g de farine,
100g de beurre,
1 oeuf
4 g de sel fin
200 g d’orties bio
3 cl d’huile de tournesol bio
4 dl de crème bio
3 oeufs bio
sel, poivre et muscade

Préparation

1 Préparez la pâte : mélangez tous les ingrédients dans un saladier. Malaxez bien la pâte et étalez la dans un moule à tarte.
2 Lavez et équeutez les orties cueillies.
3 Dans une sauteuse huilée faites les suer quelques minutes.
Hachez les à l’aide d’un ciseau ou d’un robot.
4 Dans une terrine mélangez les œufs, la crème, la muscade, le sel & le poivre. Ajoutez les orties et mélangez bien.
5 Versez la


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Recette de la Soupe à l’ortie biologique

Ingrédients

500gr d’ortie bio

1l d’eau
45gr de crème de quinoa
1 cube de bouillon
1 échalote
2 gousse d’ail

Préparation

1 Épluchez l’ail et l’oignon, coupez les en morceaux. Passez à l’eau les orties.
2 Dans une casserole, faites revenir l’ail et l’échalote. Ajoutez les orties et faites cuire légèrement le tout.
3 Ajoutez les 3/4 de l’eau et le cube de bouillon.
4 Dans le 1/4 d’eau restant, délayez la crème de quinoa et ajoutez la à la soupe.
Faites cuire un bon 1/4 d’heure.
5 Lorsque c’est cuit, mixez la soupe.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Recette des Sablés au Maroilles et aux orties bio

Ingrédients

200g de Maroilles
200g de beurre ramolli
350g de farine (1/2 blé, 1/2 sarrazin)
1 pincée bicarbonate
1 poignée d’orties bio
Poivre

Préparation

1 Avec des gants, cueillez les extrémités des orties,( les dernières feuilles sont les plus tendres) puis lavez-les et coupez-les en petites lanières.
2 Coupez le Maroilles en dés.
Mélangez tous les ingrédients puis pétrissez pour former une boule.
Formez 2 boudins de pâte, puis enveloppez-les dans du film alimentaire et laissez au frais une bonne heure ou encore mieux, jusqu’au lendemain.
3 Préchauffez le four à 180°.
Découpez le boudin de pâte en rondelles pas trop épaisses et placez-les sur une feuille de papier sulfurisé sur une plaque à pâtisserie.
Enfournez pendant 12 minutes en surveillant ( le temps de cuisson dépend de l’épaisseur).
Laissez refroidir les sablés sur une grille puis rangez-les dans une boîte hermétique… que vous cacherez bien si vous voulez les garder quelques jours….!!


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Rcette de la Soupe d’orties biologique

Ingrédients

Un grand saladier d’orties non traitées (biologique)
deux grosses pommes de terre,
un oignon,
margarine,
crème fraîche

Préparation

1 Cueillir de jeunes pousses d’orties (environ 15 cm de hauteur).
Mettre des gants et prendre la tige à la base.

Il faut remplir un grand saladier.
Plonger les orties dans l’eau et les laver jusqu’à ce qu’elles ne piquent plus dans les mains. (au minimum 3 fois). Eliminer les tiges trop grosses.

2 On peut ajouter à l’eau de rinçage un peu de vinaigre blanc.
Prendre une grande cocotte minute.
Faire revenir un oignon puis mettre peu à peu les orties égouttées, touiller, couvrir d’eau.
Ajouter 2 grosses pommes de terre coupées en dés et laisser cuire 20 minutes à la cocotte minute.
A la fin de la cuisson, réserver du jus de côté.
Mixer le tout et remettre un peu de jus si la soupe est trop épaisse.

Servir avec un peu de crème fraîche.
3 Variante :
Ajouter aux orties de l’oseille et 3 courgettes. Le goût en est un peu modifié.

Servir dans une très belle soupière !
Bon appétit.

Conseils

Utiliser des gants pour ramasser les orties, laisser de côté les orties blanches.