[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Définition générale de l’ortie bio et recette du purin d’ortie bio

Le purin d’orties bio est un répulsif naturel pour les pucerons et les acariens et sert également d’engrais.

Il stimule la croissance, renforçant ainsi les défenses naturelles des plantes. Il peut être ainsi utilisé aussi en prévention contre certaines maladies des plantes. Le purin d’orie sert aussi à revigorer des arbres souffrant de carences ou bloqués par la terre.

Enfin, c’est, un accélérateur de décomposition du compost.

Le purin est obtenu par fermentation dont la durée est dépendante de la température. Il est riche en azote, en minéraux, en vitamines et en oligo-éléments.

Le premier de ses mérites est surtout d’être un produit naturel à double emploi (engrais et répulsif), en ces temps où les produits de synthèse envahissent nos jardins !

Recette du purin d'ortie bio

Recette du purin d’ortie bio

Fabrication et ingrédients :

La meilleure période pour la préparation du purin d’orties bio est la mi-Avril puis Septembre.

Fauchez 1 kg d’orties (avant qu’ils soient montées en graines) et sans les racines ni les fleurs, puis hachez-les en petits morceaux dans 10 litres d’eau (de pluie de préférence).

Le dosage est d’environ 10L d’eau pour 1 à 1,5 kilogramme d’orties fraiches bio (ou par 100 à 150 grammes d’orties sèches).

Mettez-le tout dans un bac en plastique (ou en bois mais surtout pas en métal car possibilité de pollution du purin et de la fermentation par certains métaux). Couvrez le bac.

Laissez macérer 3-4 jours à environ 18 à 20°C pour l’utiliser comme répulsif.

Laissez macérer 15 jours à 18 à 20°C pour une utilisation en tant qu’engrais.

Durant la macération, veillez à mélanger tous les 2 à 3 jours. Tant que de petites bulles apparaissent lorsque vous brassez, c’est que la fermentation n’est pas achevée. Celle-ci dure d’une à 2 semaines selon la température ambiante (plus rapide s’il fait chaud). Suivant les régions, quelques témoins du bon déroulement de la transformation apparaîssent : ce sont des petits vers blanc dotés d’un aiguillon. À ce moment là, il est prêt à l’emploi.

Laissez-la dans un coin à l’extérieur car l’odeur produite est plutôt désagréable.

Pour une utilisation phytosanitaire, filtrez, à l’aide d’un vieux tissus par exemple, le contenu du filtre est à mettre au compost (cela accélérera le compostage). Le dosage dépend de l’utilisation (voir plus bas). Attention le purin d’ortie bio est agressif avec la peau, à manipuler avec précaution.

Utilisation

1)Conseils généraux

a) Attention, le produit obtenu est très concentré! A manipuler avec précaution.
b) Évitez la distribution aux plantes en fleurs, car sa forte contenance en azote favorisera le feuillage au détriment de la floraison.
c) Préférez donc son utilisation pendant le printemps au moment ou la végétation redémarre ou après la fructification ou la floraison pour aider les plantes à refaire leurs réserves avant l’hiver.

2)Utilisations et dosages.

Filtration (dépend du mode d’application) :
a) Avec un arosoir : filtration grossiere (vieille chaussette)
b) Avec un un pulvérisateur, filtration fine nécessaire (tissu à mailles plus fines)
c)Pour conservation : une filtration fine est nécessaire (afin d’arreter la fermentation)

Application et utilisations :

a) Contre les parasites végétaux : diluer avec de l’eau de pluie 2 litres de purin pour 10 litres d’eau : en pulvérisation sur le sol contre les maladies cryptogamiques -champignons, algues, lichens- comme le mildiou.
b) Contre les insectes et parasites animaux : diluer 1 litre de purin pour 10 à 20 litres d’eau suivant la concentration des parasites. Pulvérisez finement sur les feuilles, utile principalement contre les pucerons.
c)Utilisation en engrais en tant qu’activateur de croissance : dilution à 2 litre de purin pour 10 litres d’eau, arrosez vos plantes tous les 15 jours au début de la saison, grâce à la richesse en sels minéraux.
d) Le purin d’orie sert aussi à revigorer des arbres souffrant de carences ou bloqués par la terre. Agissez de la manière suivante : préparez votre purin apres la récolte de Septembre. Dilué le à 1 pour 10. Tracez au sol un cercle de la circonférence égale au houppier que forment les plus grosses branches de l’arbre. faites un trou de 20 à 30 cm, chaque mètre, en suivant le cercle et versez-y du purin pendant 1 mois, puis tous les 15 jours jusqu’à l’hiver.
e) Activateur de compost : à utiliser pur (la filtration n’est dans ce cas pas nécessaire).

Conservation :

Le purin d’ortie bio, bien filtré, se conserve au frais près d’un an au garage ou au sous-sol à l’abris de la lumière dans des bouteilles hermétiquement fermées pour éviter que la fermentation ne reparte.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*