Boutique Biologiquement.comL’ortie bio antioxydant puissant naturel anti-cancer

  Posté par ortie       Laisser un commentaire
[Total : 22    Moyenne : 3.4/5]

L’ortie bio antioxydant puissant naturel.

On assiste actuellement à des conseils à tort et à travers, au point à ignorer complètement les sciences alimentaires, où la nutrition n’est qu’une simple sous matière, au profit des simples recettes culinaires. Ces ignorances nous donnent vraiment la certitude que le monde est loin de connaître le domaine alimentaire. Les sciences alimentaires sont tellement compliquées et tellement vastes que seuls les vrais spécialistes peuvent donner des conseils bien fondés et précis, lesquels ne sont pas forcement des conseils de médecins.

Nos conseils sont uniques et dépassent de loin les minables informations publicitaires. Nous avons des conseils et non des « copier coller ».

La saison hivernale coïncide avec l’apparition des plantes spontanées appelées aussi plantes sauvages, et qui varient selon les régions, mais dont les plus fréquentes sont la mauve (très aimées par les marocains), l’ortie (pas tellement appréciée), la poirée (méconnue), les asperges (bien connus) et bien d’autres feuilles vertes et plantes douces comestibles, mais ayant été délaissées à cause de l’ignorance aussi bien nutritionnelle que stratégique. Le ministère de l’agriculture encourage les cultures qui saccagent la nappe phréatique pour nourrir le bétail, mais, est incapable de promouvoir la culture des plantes spontanées pour combler le manque en nutriments. Les gens ignorent complètement l’importance des plantes spontanées ou sauvages, et les considèrent comme une alimentation sous-développée ou des pauvres.

Pourtant ces plantes sont très importantes pour la détoxfication du corps, la régulation hormonale, la protection contre les maladies chroniques et aussi la stimulation de l’immunité. Ces plantes sont une source de composés antioxydants, de vitamines, de minéraux et de fibres alimentaires.

L’importance des composés phytochimique

Les composés phytochimiques agissent comme antioxydants pour bloquer l’apparition de radicaux libres et surtout empêcher l’oxydation du cholestérol.

Les composés phytochimiques améliorent la réponse immunitaire du corps en augmentant l’apoptose cellulaire. Ce phénomène s’oppose à la prolifération des cellules cancéreuses, anti-cancer.

Les composés phytochimiques améliorent les interactions cellulaires surtout la continuité des communication entre les cellules.

Les composés phytochimiques altèrent le métabolisme des estrogènes pour ne pas stimuler les cellules cancéreuses.

Les composés phytochimiques permettent aussi de convertir les béta-carotènes en vitamine A. Il faut noter que la vitamine A n’a pas uniquement le rôle dans la vision mais aussi dans le métabolisme.

Les composés phytochimiques réparent les dommages causés à l’ADN par les composés toxiques

Les composés phytochimiques neutralisent les carcinogènes à travers l’activation de la cytochrome P450 et la phase II des systèmes enzymatiques.

Les végétaux verts (feuilles vertes) sont des plantes saisonnières qui constituent une gamme variée de sources des fibres, minéraux, vitamines et surtout d’antioxydants ou phytochimiques, dont peut réjouir le corps pendant la saison froide. Vers la fin de l’automne, et durant tout l’hiver, et même au début du printemps, apparaissent des plantes vertes spontanées dont la liste est assez longue pour les couvrir toutes dans cet article. Les premières étant la mauve, l’ortie les asperges, la poirée et d’autres.

La mauve

La mauve est une plante très spontanée pouvant atteindre une hauteur de plus d’un mètre. Dès les premières pluies du mois d’Octobre, la mauve pousse très vite et atteint un stade où elle peut être consommée dès le mois de Décembre, si les précipitations sont bonnes et continues.

La mauve pousse dans les champs sur les bords des routes et à proximité des populations, où le sol n’est pas toujours propre. La plante est très connue et peut même faire l’objet de repas pour les invités, ou, être parmi les plats préférés sur la table du déjeuner ou du dîner, pourtant jamais cette plante n’a pu faire l’objet d’un projet de développement.

La mauve est la plante la plus utile à une détoxification du corps, son pouvoir détoxifiant et restaurateur de l’équilibre minéral et hormonal est dû à sa composition en fibres, en vitamines antioxydante telles que la vitamine C, la vitamine E et la vitamine K, en chlorophylle et en polyphénols jouant le rôle de neutralisants des radicaux libres, qui se forment suite à une mal digestion, ou, au manque des fibres et antioxydants. La mauve renferme dans sa partie médicinale des stérols, des triterpènes, des flavonoides, des coumarines, de l’acide salicylique et des polyphenols telle que la malvine, la delphidinine, la quercetine et les anthocyanes. La glucosamine est un autre composé que la mauve contient en teneur suffisante, elle est indispensable pour le tissu des cartilages et doit servir de lubrifiant et de restaurateur du liquide au niveau des jonctions cartilagineuses. Les fibres contenues dans la mauve sont de nature phytochimique protecteur du colon et régulateur de la lumière intestinale. La mauve est très utile pour les voies respiratoires supérieures, et les irritations au niveau de la gorge et de la bouche.

La mauve contient aussi un liquide visqueux qui lui confère un aspect caoutchouteux à la mastication, mais très utile pour le gros intestin car il colle à la muqueuse intestinale, et active les cellules au niveau de la barrière intestinale, rendant ainsi l’échange plus actif et surtout l’absorption.

L’Ortie bio

L’ortie bio ne connaît pas vraiment un essor au niveau culinaire et nutritionnel, à cause de son caractère piquant, voire même brûlant, dû aux fines épines sur les tiges et aussi à l’acide formique injecté lors du piquage. Il convient de se protéger avec des gants avant de procéder à la récolte de l’ortie bio.

Mais quoique plante à caractère piquant ingrat, l’ortie bio est une plante de la nutrithérapie par excellence, de par sa composition riche en flavonoides et polyphénols (anti-cancer) jouant le rôle de phytochimiques très important pour la détoxification du corps.

L’ortie bio est riche en fibres alimentaires, sels minéraux dont le potassium, le fer, le calcium, le magnésium et le silicon, l’acide formique, les vitamines dont la vitamine C, la vitamine K et la vitamine A, les stérols et les polyphénols, l’acethycholine, la choline, l’histamine, la sérotonine, la coumarine, les beta-carotène et les flavonoides dont la quercetine et la sitostérole anti-cancer.

L’ortie bio est une plante très importante sur le plan composition en principes actifs variés, pouvant l’impliquer dans différente applications incluant les hypertensions, les allergies, les intestins, la dysfonction hormonale, les anémies, l’acidose du sang, les intoxications chimiques etc… L’ortie bio convient mieux pour la détoxification pour son pouvoir antioxydant puissant qui draine les radicaux libres et empêche l’oxydation du cholestérol. Les phénomènes physiologiques déséquilibrés dans le corps peuvent être restaurés par le pouvoir antioxydant de l’ortie bio, qui doit rester comme un aliment et non comme une plante médicinale. L’ortie bio doit être consommée normalement comme toutes les feuilles végétales ou les légumes sans autant le classer avec les plantes utilisées pour la guérison.

L’ortie a par ailleurs un pouvoir magique dans la régulation de la tension artérielle. Cette propriété est due à la teneure élevée en potassium et en même temps à la présence de la scopolétine; substance classée avec les coumarines et dont le rôle est déterminant sur le système circulatoire.

L'ortie bio antioxydant puissant naturel
L’ortie bio antioxydant puissant naturel

La poirée

La poirée est une plante à feuilles larges et longues occupant un espace important autour de la plante, le bouquet sort directement du sol. Le goût de la poirée est très particulier mais acceptable surtout pour ceux la connaissent. La poirée est consommée crue mais peut être aussi bouillie.

La poirée est une plante verte classée avec les végétaux à KAC + E vitamine K vitamine A vitamine C et Vitamine E, et riche aussi en phytoestrogènes et sels minéraux. Les vitamines B aussi sont bien représentées par les vitamines B1, B2 et B6. La poirée contient aussi la niacine (B3), la biotine (H ou B8) et l’acide pantothénique (B5). On y trouve les els minéraux comme tous les végétaux et feuilles vertes surtout le magnésium, le manganèse, le calcium, le potassium, le fer, le cuivre et le zinc. Les fibres sont la caractéristique principale des feuilles vertes, qui, dans le cas de la poirée se trouvent accompagnées des phytoestregènes pour pallier aux problèmes d’ostéoporeuse chez les âgées en particulier, d’autant plus que la vitamine K1 est métabolisé au niveau du gros intestin sous l’action des bactéries lactiques en vitamine K2 qui stimule l’ostéocalcine, qui sert à augmenter la fixation du calcium sur les os.

La poirée est une plante riche aussi en protéines, mais sa composition minérale vitaminique et flavonoidique reste la plus importante pour un rééquilibre physiologique certain. Les flavonoides sont les plus fort dans la poirée malgré les autres constituants, et pour cette raison les peuvent trouver plus de bienfaits que les hommes du fait du rétablissement des hormones sexuelles

Les asperges

Les asperges sont aussi des tiges qui apparaissent durant la saison froide vers la fin de l’hiver. Les asperges, bien que connus, ne sont pas vraiment demandés. Leurs amateurs les cherchent partout durant la saison, à distinguer aussi les asperges cultivés et les asperges sauvages ou forestiers.

Les asperges sont plus riches que les brocolis et renferment des quantités très importantes en acide folique, indispensable pour le tissu nerveux au stade embryonnaire, et très indispensable aussi pour le système circulatoire. La meilleure source en acide folique étant l’asperge. L’asperge est riche en minéraux tel que le potassium, qui, en présence de l’asparagine, présent aussi en teneur élevée dans les asperges, normalise la tension artérielle élevée.

Les asperges, ont un rôle dans ce que nous appelons en physiologie, les réactions de méthylation qui sont des réactions métaboliques obligatoires. En effet, la teneur élevée en acide folique intervient dans ces réactions, pour débloquer l’accumulation de certaines molécules, très dangereuses pour les organes, telle que l’homocystéine. L’acide folique favorise le cycle homocysteine-methionine. L’arrêt de ce cycle implique l’accumulation de l’homocystéine dans les vaisseaux sanguins pour induire une athérosclérose. L’acide folique favorise aussi la transcription de l’ADN et permet la transformation de la norepinephrine en adrénaline et de la sérotonine en mélatonine.

Les asperges renferment aussi une hormone appelée sitostérol qui empêche l’hyperplasie de la prostate, et joue un rôle antagoniste à la PSA.

Actuellement les sources de fibres, vitamines, minéraux et anti-oxydants sont plus recherchées que les sources de protéines. La nutrition ne peut, en aucun cas, être équilibrée si le manque en ces nutriments n’est pas comblé naturellement, par un apport sain à travers le régime alimentaire. La correction, la fortification et les compléments alimentaires ne sont que des moyens de réparation dans le cas où le corps ne peut pas trouver ces éléments naturellement. Au Maroc, ces sources sont en excès au point où ils sont actuellement utilisés comme alimentation animale, alors que les deux ministères Santé et Agriculture ne soient pas encore convaincues par la solution la plus rentable pour le pays.

En attendant, profitez de ces plantes qui existent partout, et consommez le maximum possible, pour compléter votre ration en nutriments protecteurs contre les maladies comme le cancer, seulement si vous avez l’occasion de les trouver remplissez votre sacoche pour en distribuer à tous les voisins, vous allez renaître la façon marocaine dont les choses étaient consommées avant (Baraka et barouk).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *