L’ortie, des usages autrefois très variés !

[Total : 4   Moyenne : 3.3/5]

Considérée par beaucoup comme la mauvaise herbe par excellence, l’ortie bio.se rencontre un peu partout dans les champs, friches, potagers et forêts. L’homme en a trouvé de multiples usages, même si la plupart ont été abandonnés aujourd’hui.

L’ortie (Urtica dioïca L.) a tout d’abord été consommée. Elle est d’ailleurs particulièrement riche en fer et vitamines A et C. Elle a aussi beaucoup été utilisée dans la pharmacopée dès l’Antiquité pour ses propriétés antidiarrhéïques, diurétiques et fortifiantes. On l’a aussi employée contre les troubles du foie et les ulcères à l’estomac, et même comme aphrodisiaque !
Les utilisations de cette plante ne s’arrêtent pas là. Les fibres de la tige ont servi à fabriquer des cordes, des filets et du tissu considéré comme très beau et résistant. Ainsi, Ötzi, le célèbre homme des glaces (-3350 / -3100 av. J-C) retrouvé à la frontière Italie-Suisse, possédait un poignard en silex avec un fourreau réalisé en fibres d’ortie. Aujourd’hui, l’ortie n’est guère plus utilisée dans le textile que pour réaliser des étamines servant à égoutter certains fromages lors de leur fabrication.
L’ortie a aussi été utilisée comme plante tinctoriale pour laine et tissus. Plusieurs couleurs variant entre le jaune et le vert peuvent être obtenues. Elle a même servi au XVIIIe siècle en Moselle pour teindre des œufs de Pâques en jaune.
Enfin, on fabrique un beau papier artisanal avec des fibres d’ortie.

L’ortie, des usages autrefois très variés !
L’ortie, des usages autrefois très variés !

Extrait de Victor Hugo, Les Misérables, 1862. (Première partie : Fantine, Livre V : La descente, Chapitre 3 : Sommes déposées chez Lafitte).

« Un jour il voyait des gens du pays très occupés à arracher des orties. Il regarda ce tas de plantes déracinées et déjà desséchées, et dit : – C’est mort. Cela serait pourtant bon si l’on savait s’en servir. Quand l’ortie est jeune, la feuille est un légume excellent ; quand elle vieillit, elle a des filaments et des fibres comme le chanvre et le lin. La toile d’ortie vaut la toile de chanvre. Hachée, l’ortie est bonne pour la volaille ; broyée, elle est bonne pour les bêtes à cornes. La graine de l’ortie mêlée au fourrage donne du luisant au poil des animaux ; la racine mêlée au sel produit une belle couleur jaune. C’est du reste un excellent foin qu’on peut faucher deux fois.

Et que faut-il à l’ortie ? Peu de terre, nul soin, nulle culture. Seulement la graine tombe à mesure qu’elle mûrit, et est difficile à récolter. Voilà tout. Avec quelque peine qu’on prendrait, l’ortie serait utile ; on la néglige, elle devient nuisible. Alors on la tue. Que d’hommes ressemblent à l’ortie ! – Il ajouta après un silence : Mes amis, retenez ceci, il n’y a ni mauvaises herbes, ni mauvais hommes. Il n’y a que de mauvais cultivateurs. »

La véritable recette de la soupe d’orties bio

[Total : 1   Moyenne : 1/5]

L’ortie bio, cette herbe que l’on dit cruelle parce qu’elle sait se défendre, peut aussi prendre la défense des autres.

J’interdis formellement à mes fermiers de l’arracher, le long des vieux murs, des mares, des terrains vagues ou des jardins bien fumés où elle pousse en vagues épaisses; et j’envoie mes ramasseurs d’herbes en cueillir de grands sacs trois fois par an…” Maurice Mésségué (Herbier de santé)

La meilleure saison pour cueillir les orties, c’est le printemps. Optez pour les jeunes pousses d’avril !!! (sinon vous pouvez les acheter dans le commerce: mais c’est fort dommage car les orties poussent partout et sont gratuites).

Profitez d’une promenade en famille pour ramasser des pousses d’orties bio (n’oubliez pas vos gants pour la cueillette), vous pourrez en profiter pour expliquer à vos enfants leurs bienfaits: s’ils participent au ramassage et à l’élaboration de la recette, ils seront certainement plus motivés pour goûter!

 La soupe d'orties biologique
La soupe d’orties biologique

Bienfaits de l’ortie biologique

Apport en fer, magnésium, silice et nettoyant intestinal, en vitamines ( B2, B5, B9, C, K),, riche en enzymes et oligo-éléments(cuivre, zinc).. l’ortie bio est aussi antidiarrhéique et favorise le drainage. Source de protéines végétales importante (régime végétarien), on peut l’utiliser en cataplasme pour calmer l’acné.

En eau de rinçage des cheveux, les orties bio sont utilisées par nos grand-mères depuis fort longtemps (jetez des orties dans de l’eau bouillante et laissez infuser comme pour une tisane, laissez tiédir).

D’une manière générale, on peut utiliser l’ortie bio à la place des épinards, comme légume d’accompagnement. Cette plante a des saveurs multiples: revenue dans du beurre ou de l’huile d’olive, agrémentée d’ail frit ou d’oignons caramélisés.

Recette de la soupe d’orties

Préparation : 20 minutes

Cuisson : 1h

Ingrédients (pour 6 personnes) :

700 g de feuilles d’ortie
2 oignons
5 carottes
2 pommes de terre
1 poireau (optionnel)
2 gousses d’ail
2 bouillons cube (bœuf ou volaille)
30 cl de lait
3 cuillères à soupe d’huile d’olive
sel, poivre
Hachez les feuilles d’ortie grossièrement (au mixeur, vous ne vous piquerez pas).

Epluchez les oignons, carottes, poireau, pommes de terre et les 2 gousses d’ail, émincez le tout et faites revenir l’ensemble avec l’ortie dans l’huile d’olive (environ 15 minutes, à feu doux). Ajoutez 2 litres d’eau, les bouillons, sel, poivre et laissez cuire 1 heure.

Mixer au mixeur à soupe (c’est plus facile à faire manger aux enfants, pour les adultes c’est au choix).

Laissez tiédir, ajoutez le lait, rectifiez l’assaisonnement et réchauffez 2 minutes avant de servir.

Vous pouvez servir avec des croûtons, du gruyère râpé ou du parmesan, voire une cuillère de crème fraîche.