[Total : 2    Moyenne : 3.5/5]

DESCRIPTION : de L’ortie bio antioxydant puissant

L’ortie est une plante annuelle fibreuse, pivotante, blanchâtre. La tige, de 50 cm à 1 mètre, porte de grandes feuilles opposées, stipulées, allongées, pointues, dentées. Feuilles et tiges sont recouvertes de poils piquants. Les fleurs, verdâtres, unisexuées, portées par des pieds différents, visibles de juin à septembre, forment de longues grappes dressées, groupées par deux deux à l’aisselle des feuilles. Le fruit est ovale, comprimé et lisse.

L'ortie biologique

L’ortie biologique

CULTURE ET RÉCOLTE :

Commune en Europe, l’ortie peut pousser jusqu’à 2 500 mètres d’altitude. La nature nous en offre une quantité suffisante pour ne pas nous obliger à la cultiver, on le peut toutefois par semis des graines ou division des touffes. Récoltez les feuilles tout l’été, les racines en automne. Faites sécher les uns et les autres correctement dans des endroits secs et aérés.

PROPRIÉTÉS :

– Astringente
– Dépurative
– Diurétique
– Hémostatique
– Résolutive

INDICATIONS :

– Règles trop abondantes
– Entérites
– Fibromes
– Angines
– Dermatoses
– Digestion
– Calculs biliaires
– Fatigue

UN PEU D’HISTOIRE :

Une botte d’orties fraîchement coupées glissée sous le lit d’un malade pouvait l’aider à recouvrer la santé. En Russie, au début du siècle, il était d’usage d’offrir au jeune marié un bouquet d’orties afin qu’il s’en servît durant la nuit si l’épousée ne se montrait pas assez amoureuse.

USAGE CULINAIRE :

L’ortie peut être cuite et consommée comme légume, son goût est proche de celui de l’épinard. On peut également préparer avec un délicieux potage. Les jeunes feuilles peuvent également être utilisées dans les salades, les ragoûts.

ATTENTION :

Le contact de la plante fraîche avec la peau peut provoquer des irritations désagréables, et une ingestion répétée de tisane est contre-indiquée en cas d’insuffisance rénale.

AUTRES ESPÈCES :

Quatre autres espèces d’orties poussent en France dont l’ortie brûlante (Urtica urens) et l’ortie romaine (U. pilulifera).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*