Boutique Biologiquement.comLes bienfaits de l’ortie bio pour votre santé

  Posté par ortie       Laisser un commentaire
[Total : 31    Moyenne : 3.7/5]

Souvent considérées comme de mauvaises herbes invasives, on souhaite souvent se débarrasser des orties biologique qui poussent dans notre jardin. Piquante, irritante… L’ortie biologique a mauvaise réputation. Pourtant, elle a de nombreuses vertus insoupçonnées sur la santé. Alors avant de désherber votre jardin, suivez le guide !

L’ortie biologique, une mauvaise herbe pas si mauvaise ?
On a tous un jour eu la mauvaise surprise de se piquer le bras ou la jambe avec une feuille d’ortie. Les feuilles dentelées de l’ortie biologique contiennent en effet un venin très urticant pour la peau. Démangeaisons, brûlures, boutons… Des symptômes très désagréables qui donnent à cette plante si mauvaise réputation.

Pourtant, ce venin participe grandement à l’action bienfaitrice de cette plante dont on souhaite se débarrasser à tort. L’ortie biologique est l’allié de votre corps, de votre peau mais aussi de vos cheveux.

L’ortie biologique est une plante aux vertus insoupçonnées

Votre allié santé
Et oui, vous ne l’imaginiez peut-être pas, mais l’ortie biologique est une plante remplie de vertus pour votre bien-être. Des études ont par exemple prouvé que consommer de l’ortie biologique permettait de diminuer de 75% la prise de médicaments anti-inflammatoires. Plutôt incroyable, non ? Mais ce n’est pas son seul pouvoir.

Diurétique, elle va stimuler les fonctions rénales et ainsi réduire les risques de calculs urinaires. En améliorant l’irrigation des reins et de la vessie, elle va renforcer tous le système urinaire et rénal.

L’ortie biologique a également une action dépurative et calmante reconnue. Appliquée en cataplasme sur les zones concernées, elle aide notamment à réduire les problèmes d’acné, les boutons de fièvre ou encore les inflammations cutanées telles que l’eczéma. Elle calmera également les douleurs articulaires.

En plus de ses vertus santé, l’ortie biologique sera votre allié beauté. En effet, son pouvoir détoxifiant et drainant aide à lutter contre la cellulite et favorise l’élimination des toxines. Elle est également beaucoup utilisée pour renforcer les ongles et les cheveux. Appliquée en cataplasme, elle restaurera par exemple l’équilibre de votre cuir chevelu en cas de cheveux gras ou de cuir chevelu irrité.

En outre, l’ortie biologique constitue un excellent complément alimentaire grâce à sa forte teneur en vitamines, calcium, potassium, phosphore et magnésium. Elle est un très bon antioxydant, et permet également de lutter contre l’anémie grâce au fer qu’elle contient.

L'ortie bio fraîche ou séchée est une source intarissable de bienfaits
L’ortie bio fraîche ou séchée est une source intarissable de bienfaits

Elle posséderait aussi des vertus anti-allergènes. Une plante multifacette, donc, qui agit sur un grand nombre de maux.

L’ortie biologique a une action bénéfique sur un grand nombre de problèmes

Comment utiliser l’ortie biologique ?
On le sait, les feuilles d’orties biologique sont très irritantes pour la peau. Il est de ce fait déconseillé d’utiliser la plante telle quelle. En revanche, l’ortie biologique peut se consommer en poudre, en infusion, en décoction… On peut même directement l’ingérer !

Il est possible d’utilise la poudre d’ortie biologique par voie interne, dans des gélules à ingérer. Par voie externe, mélanger la poudre avec de l’eau permettra de réaliser un cataplasme à laisser agir une trentaine de minutes. Pour cumuler les vertus, pourquoi ne pas ajouter de la poudre d’argile verte dans votre cataplasme ?

L’ortie biologique se consomme également en infusion. Pour se faire, il suffit de faire infuser les feuilles, fraîches ou séchées, dans de l’eau bouillante durant une dizaine de minutes.

Si on ne pense pas forcément à cette option, on peut aussi directement les manger en tant que légume. Il faut savoir qu’une fois chauffées, les feuilles d’ortie biologique perdent leur pouvoir irritant. Vous pouvez donc les manger en soupe, par exemple. Et pour ne rien gâcher, la recette de la soupe d’ortie biologique est on ne peut plus simple.

Recette de la soupe d’ortie biologique

Plongez deux poignées de feuilles d’ortie biologique dans un quart de litre d’eau, puis couvrez jusqu’à ébullition. Une fois que l’eau bout, laissez cuire les feuilles durant une dizaine de minutes puis mixez le tout. Vous pouvez y ajouter un oignon ou une échalote, ainsi qu’une gousse d’ail et un peu de beurre. Vous pouvez également ajouter des épices au mélange, en fonction de vos goûts.

Les feuilles d’ortie biologique se consomment en infusion, en cataplasme, en décoction ou encore en poudre

Comment la cueillir sans se piquer ?
Pour bénéficier des vertus de l’ortie biologique, il faut d’abord s’en procurer. Le mieux (et souvent le plus simple) est d’aller la récolter directement dans son jardin ou aux abords d’un champs. Mais comment cueillir les orties biologique sans risquer de se piquer ?

Mettre des gants semble être une bonne solution. A défaut, il existe des astuces simples pour éviter tous risques. D’abord, il faut savoir que le duvet contenant le venin, situé au niveau des feuilles, est dirigé vers le haut. Veillez donc à prendre les feuilles vers le bas, au niveau de la racine. Manipulez toujours la plante de haut en bas.

Même en prenant toutes les précautions nécessaires, et parfois même en portant des gants, il arrive de se piquer. Pas de panique : quelques gouttes de vinaigre appliquées sur les piqûres d’orties biologique aident à soulager l’effet urticant des feuilles.

Il existe plusieurs astuces pour manipuler l’ortie biologique sans se piquer

On l’a vu, l’ortie biologique est loin d’honorer sa réputation d’herbe indésirable. Plante aux actions bienfaisantes, elle peut être utilisée de multiples manières. Ainsi, chacun peut trouver l’utilisation qui lui convient le mieux, afin de profiter de ses vertus incroyables sur la santé. Alors plutôt que de vous en débarrasser, pourquoi ne pas voir l’ortie biologique comme votre allié santé ?

Boutique Biologiquement.comInnovations tissus textiles durables : l’ortie biologique

  Posté par ortie       Laisser un commentaire
[Total : 26    Moyenne : 2.7/5]

Si on tient compte des ressources qui diminuent, des fibres à croissance rapide et naturelles, comme le coton, qui nécessitent beaucoup de ressources, ou des fibres à base de pétrole comme l’acrylique, le polyester, le nylon et le spandex peu respectueuses de l’environnement, on réalise qu’il est grand temps de trouver des alternatives durables à la production de tissus.

Dans cette nouvelle série, FashionUnited explore les alternatives durables et les recherches en innovations textiles qui sont actuellement menées dans le monde entier. Aujourd’hui, nous nous intéressons à l’ortie bio urticante, Urtica dioica, une plante largement distribuée, qui est facile à cultiver.

Il y a maintenant trois ans, FashionUnited vous parlait des fibres d’ortie biologique et de la créatrice allemande Gesine Jost, qui utilise ces fibres flexibles et brillantes dans ces collections. « Nous sommes conditionnés à éviter les orties bio, mais à tort », explique la créatrice qui prouve l’utilité de ce tissu dans son atelier de Düsseldorf, où elle présente des pulls, des cardigans, des T-shirts, des jupes et un manteau conçus à partir de fil d’ortie biologique.

L'ortie bio est utilisée pour ses propriètés textiles depuis le Moyen-Age, à l'époque elle était utilisée pour fabriquer des cordages ainsi que des vêtements
L’ortie bio est utilisée pour ses propriètés textiles depuis le Moyen-Age, à l’époque elle était utilisée pour fabriquer des cordages ainsi que des vêtements

Les fibres et les fils d’ortie biologique sont le tissu du futur

Depuis lors, l’intérêt pour les fils durables et les alternatives au coton se sont développés. « Ce nouvel intérêt pour les fibres d’ortie biologique urticante est né par la préoccupation croissante des dommages environnementaux causés par la production de tissus tels que le coton. Lors de la recherche de nouveaux tissus écologiques, la fibre d’ortie biologique est apparue comme un bouquet de roses », confirme le fournisseur suisse de fibres et de fils d’ortie SwicoFil.

L’utilisation des fibres d’ortie biologique pour la production de vêtements ramène aux origines, quand les gens portaient des vêtements à base de fibres et de fils d’ortie biologique, au cours des 2000 dernières années, les traces les plus anciennes remontant à la fin de l’Age du bronze, à Voldtofte, au Danemark. On trouve également des preuves d’existence de fibres d’ortie biologique en Scandinavie, en Pologne, en Allemagne, en Russie et en Écosse mais aussi en dehors de l’Europe. Il existe en effet trois principales espèces d’orties qui peuvent produire des fibres – orties européennes, orties himalayennes et Ramie – cette dernière fibre étant produite commercialement en Chine et au Japon depuis un certain temps.

Innovations textiles durables : l’ortie biologique

Avec l’arrivée du coton au 16ème siècle et la soie comme concurrents, les fibres, les fils et les vêtements en ortie biologique, ont perdu leur position dominante à l’époque, le coton était plus facile à récolter et à filer. Aujourd’hui, de nouvelles avancées dans les technologies de filage et la reproduction croisée ont produit des plantes à haute teneur en fibres fortes, flexibles, polyvalentes et avec une bonne longueur de filage.

Pendant la Première Guerre mondiale, les vêtements d’ortie biologique ont connu un retour en force rapide lorsque l’armée allemande, en raison d’une pénurie de coton, les a utilisés pour les uniformes des soldats. De même, l’armée française les a utilisés sous Napoléon. Les soldats été peut-être plus à l’aise que ceux d’aujourd’hui car les fibres d’ortie biologique fournissent une climatisation naturelle. Comment ? Et bien, les fibres d’ortie biologique sont creuses, ce qui signifie qu’elles sont remplies d’air intérieur, ce qui crée une isolation naturelle.

Les vêtements d’ortie biologique sont frais en été et chaud en hiver

Les producteurs de fil utilisent cette propriété en entortillant la longueur des fils pour des vêtements d’été frais afin de réduire l’isolation, et utilisent une faible torsion pour les vêtements d’hiver afin de maintenir la fibre creuse ouverte et permettre une température constante. Assez intelligent, n’est-ce pas ?

Mais ce n’est pas tout – les fibres d’ortie biologique sont extrêmement polyvalentes. Et à l’inverse des > fibres de chanvre, dont nous avons parlé récemment dans notre série, il n’y a pas de problème juridique avec la culture des orties biologique, ce qui fait de la plante une culture viable et légale. De plus, comme le chanvre, les orties biologique utilisent beaucoup moins d’eau et de pesticides pour se développer.

Ray Harwood, professeur du groupe de recherche sur l’ingénierie textile et les matériaux à l’Université De Montfort de Leicester, estime que les fibres, les fils et les vêtements en ortie biologique sont les matériaux du futur. Il travail sur le premier projet britannique contemporain afin de développer des tissus en ortie biologique, qui s’appelle STING – Sustainable Technologies in Nettle Growing. Les chercheurs ont également collaboré avec Camira producteur textile pour les tissus d’ortie biologique certifié Oeko Tex 100.

En 2004, la maison Corpo Nove basée à Florence a lancé des jeans avec un fil d’ortie biologique, qui ont connu un énorme succès chez Selfridges. Netl, une marque de mode néerlandaise, a collaboré avec la créatrice durable Rianne de Witte pour une première collection qui présentait des vêtements dans des couleurs vives et des formes géométriques et qui constituaient un mélange de 75 pour cent de coton et 25de fils d’ortie biologique.

L'ortie bio est utilisée pour ses propriètés textiles depuis le Moyen-Age, à l'époque elle était utilisée pour fabriquer des cordages ainsi que des vêtements
L’ortie bio est utilisée pour ses propriètés textiles depuis le Moyen-Age, à l’époque elle était utilisée pour fabriquer des cordages ainsi que des vêtements

Innovations textiles durables : l’ortie biologique

L’entreprise a même cultivé les orties biologique urticantes dans des plantations propres et a cousu les vêtements dans des usines en Europe, qui se sont conformées à des pratiques de travail équitables. Étant donné que les fibres et les fils d’ortie biologique sont faciles à se procurer et à utiliser, ils sont largement utilisés – que ce soit en mélange avec d’autres fibres dans des collections commerciales ou sous leur forme pure dans des créations artisanales.

Enfin pour finir sur une note importante, ceux qui s’inquiètent des piqûres d’orties urticantes, surtout lorsqu’on pense aux sous-vêtements en ortie, ils ne doivent pas s’inquiéter du tout. « Vous les coupez et les déshydratez, la pression se poursuit, et il n’y a plus de piqûres », explique Ray Harwood. Eh bien, dans ce cas, adoptons les collections en ortie biologique !